Neurone

Définition 

Les neurones sont les principales cellules du système nerveux, dont le rôle est d'acheminer et traiter les informations dans l'organisme. Voir des neurones et des cellules gliales.

                                                                                        

 

 

Anatomie 

Le neurone (voir l'anatomie d'un neurone) est constitué de trois principales parties :

  • Un corps cellulaire appelé également soma.
  • Des prolongements arborescents que l'on appelle également des dendrites et susceptibles de recevoir de l'information.
  • Un axone unique ayant la capacité d'acheminer de l'information vers d'autres cellules.

La surface des dendrites est augmentée de manière très importante, grâce à la présence d'un grand nombre de structure, que l'on appelle des épines dendritiques. Un axone possède également la capacité de se scinder en différentes branches : les collatérales d'axone qui elles-même se ramifient davantage en terminaisons axoniques. Chaque terminaison axonique possède une extrémité appelée bouton terminal.

Chaque neurone est délimité par une membrane cellulaire, qui protège celui-ci, et permet de réguler les flux entrant et sortant d'électrolytes (sodium potassium entre autres) de molécules.

L'activité électrique des neurones, est le résultat de mouvements de particules électriques de part et d'autre de la membrane. Ce flux électrique est le résultat de l'entrée et de sortie d'ions, à travers la membrane de la cellule.

Le déplacement des ions suit un gradient de concentration, qui va du plus concentré vers le moins concentré, et un gradient de potentiel qui va du plus chargé vers le moins chargé.

La distribution des ions est également le résultat de l'ouverture,et de la fermeture de canaux ioniques, que l'on constate à l'intérieur de la membrane du neurone.

Quand un neurone est au repos, le côté intracellulare, c'est-à-dire à l'intérieur du neurone, de la membrane, possède une charge électrique d'environ - 70 mV par rapport au côté extracellulaire, c'est-à-dire par rapport à l'autre face de la membrane du neurone.

Cette charge porte le nom de potentiel de repos. Elle est le résultat d'une distribution inégale des ions d'un côté de la membrane, et de l'autre côté de la membrane du neurone.

Les grosses protéines qui sont chargées négativement, sont trop importantes pour pouvoir sortir de la cellule. Le neurone, en se servant d'une pompe, expulse des ions sodium chargés positivement.

D'autre part une distribution inégale des ions potassium, et des ions chlore, contribuent également au potentiel de repos.

Quand le neurone est stimulé, les canaux ioniques de la membrane viennent modifier leur état, ce qui aboutit à un changement de la distribution des ions autour de la membrane, et qui augmente ou qui diminue brutalement le voltage à travers la membrane, de quelques millivolts.

Une légère augmentation du voltage à travers la membrane est appelée hyperpolarisation, alors qu'une légère diminution de ce voltage est appelée, au contraire, dépolarisation. On appelle cette modification des potentiels gradués. Un potentiel d'action est un événement qui correspond à un changement rapide et ample de la polarité de la membrane d'un axone. Le déclenchement du potentiel d'action est le résultat de l'atteinte du seuil de dépolarisation du potentiel de membrane d'environ -50 mV.

Le voltage transmembranaire va s'inverser subitement, c'est-à-dire que le côté intracellulare va devenir positif par rapport au côté extracellulaire, puis s'inverser à une nouvelle fois tout aussi brutalement. Après cela le potentiel de repos va se rétablir.Ces inversions de tension sont le résultat de comportement des canaux sodiques et des canaux potassiques. Ces canaux sont sensibles au voltage membranaire, c'est la raison pour laquelle on les appelle des canaux voltage dépendants.

Quand un potentiel d'action se déclenche au niveau de l'axone il est susceptible de se propager le long de l'axone. On appelle influx nerveux le déplacement d'un potentiel d'action le long de l'axone. L'influx nerveux se propage plus rapidement quand il s'agit d'axone comportant de la myéline. En effet, Il saute d'un noeud de Ranvier à l'autre. Les noeuds de Ranvier sont des petits espaces qui séparent les cellules gliales qui fabriquent la glie enveloppant  l'axone.

                                                                                     

 

 

Forum : discussions concernant "Neurone"

  • ... exactes de ces notions 1) gradients de concentration de neurone 2) les canaux ioniques 3) état de repos de neurone 4) potentiel d'action 5) décharge de neurone 6) le potentiel seuil ...
  • ... du système nerveux. Quand le glutamate est libéré d'un neurone, il se diffuse dans l'espace entre les cellules et se lie aux récepteurs du premier neurone qu'il rencontre, ce qui excite ce neurone et le rend plus actif. Des ...
  • décharge de neurone ... peut me définir la notion: "décharge de neurone" merci d'avance ...
  • ... brutalement, ne pouvant plus se tenir debout. Mais quel neurone?Un neurone inhibiteur donc?comment agit-il précisément?Que se passe-t'il de ...
  • ... comprendre en SVT. À mon tour voici la question : Chaque neurone est capable d'intégrer divers signaux d'entrée en un signal de ... Quelles en sont les modalités ? je sais ce que c'est qu'un neurone mais je ne comprends pas cette notion de signal d'entrée et de signal ...
Lancez une discussion sur le forum
Autres articles sur le sujet "Neurone"

Aucun commentaire pour "Neurone"

Commentez l'article "Neurone"