Maladie d'Alzheimer

Définition 

La maladie d'Alzheimer est une atteinte chronique, d'évolution progressive, d'une partie du cerveau, caractérisée par une altération intellectuelle irréversible aboutissant à un état démentiel.
La dégénérescence nerveuse inéluctable, due à la diminution du nombre de neurones avec atrophie du cerveau et présence de "plaques séniles", caractérise biologiquement cette maladie.

La définition du diagnostic, selon le DSM4 (classification de psychiatrie nord-américaine), est la suivante :

  • Existence d'un déficit cognitif multiple avec altération de la mémoire
  • Troubles du langage (aphasie)
  • Troubles de l'utilisation des gestes dans la vie quotidienne
  • Troubles de la reconnaissance
  • Perturbations d'organisation de la vie courante et des projets
  • Absence d'affections du système nerveux susceptible d'avoir une présentation ressemblant à des anomalies comparables à la maladie d'Alzheimer (particulièrement une atteinte cérébrale d'origine vasculaire et un traumatisme entraînant des hématomes intracrâniens)
  • Absence d'une maladie susceptible d'entraîner une démence telle qu'une baisse de la quantité des hormones thyroïdiennes dans le sang, ou une autre pathologie neurologique du sang etc.)
  • Présence d'une perturbation progressive associant un déclin cognitif continu
  • Présence d'une perturbation professionnelle et sociale

Classiquement, les médicaments utilisés dans la maladie d'Alzheimer sont les anticholinestérasiques qui stabilisent normalement cette pathologie plus ou moins rapidement.
Les produits utilisés sont (par ordre d'apparition):

  • La Tacrine (Cognex)
  • Le Donépézil (Aricept)
  • La Rivastigmine (Exelon)
  • La Galantamine (Reminyl)
  • La Mémantine (Ebixa)

Le traitement médicamenteux, quand il existe un syndrome dépressif, doit comporter des antidépresseurs de nature sérotoninergique et non pas tricyclique, car ceux-ci présentent une action anticholinergique (contre l'acétylcholine).

Les antipsychotiques sont réservés quand le patient à des hallucinations, un délire de persécution ou d'autres pathologies psychiatriques graves.
S'il existe des troubles du sommeil, les benzodiazépines sont prescrites, mais seulement celles ayant une demie vie courte. Les médicaments sont pris avec l'assistance d'un aidant (personne qui aide le patient atteint de maladie d'Alzheimer), le passage régulier d'une infirmière étant incontournable.

Épidémiologie 

La maladie d'Alzheimer est la plus courante des démences. Sa fréquence globale, après 65 ans, varie entre 1 et 5,8 %. Elle augmente avec l'âge, atteignant 10 % après 85 ans.

Avec la croissance continue de l'espérance de vie, cette maladie risque de devenir un véritable problème social. Malgré les efforts accomplis pour multiplier les centres d'accueil, ceux-ci sont en nombre insuffisant pour héberger les personnes privées de leur autonomie et qui ne peuvent être soignées par leurs proches.

Historique 

En 1906, un neuropathologiste allemand, du nom d'Alois Alzheimer, décrivit pour la première fois des altérations anatomiques observées sur le cerveau d'une patiente de 51 ans atteinte de démence et présentant d'autre part des hallucinations et des troubles de l'orientation.

Depuis, on définit la maladie d'Alzheimer (voir la vidéo) comme une démence présénile (pouvant apparaître avant 65 ans). La communauté scientifique réunit aujourd'hui, sous l'appellation de "démence de type Alzheimer", la maladie d'Alzheimer stricto sensu et les démences séniles.

1 commentaire pour "Maladie d'Alzheimer"

Portrait de isabelle383
J'aime 0

Information très intéressante. Vous pouvez visiter le site web gratuit www.jerestechezmoi.com pour des informations et conseils sur le maintien à domicile des personnes âgées fragiles

Commentez l'article "Maladie d'Alzheimer"