Labyrinthite

Grec : laburinthos

Définition 

Une labyrinthite est une inflammation du labyrinthe (cavité de l'oreille interne).

                                                                                           

Classification 

Les différents types de labyrinthite sont :

  • La labyrinthite aiguë (neuronite), qui est consécutive à une infection rhino-pharyngée. Dans ce cas, il survient brutalement un vertige rotatoire intense augmentant progressivement pendant environ une trentaine de minutes, et qui s’associe à des vomissements, des nausées mais ne s’accompagne pas de signes cochléaires (de la cochlée) c’est-à-dire de troubles de l’audition. Dans ces conditions, le malade est quelquefois complètement immobilisé dans son lit. Les signes sont susceptibles de durer plusieurs jours mais généralement la guérison survient après un traitement symptomatique (des symptômes) en utilisant des antihistaminiques et des tranquillisants.
  • La labyrinthite suppurée, qui est due à une otite moyenne (otite séromuqueuse) qui se caractérise par la présence dans l’oreille moyenne (derrière le tympan) d’un épanchement liquidien (présence de liquide) à cause duquel le patient se plaint d’une sensation de plénitude de l’oreille, et d’une réverbération anormale de sa propre voix. Il est nécessaire dans ce cas de rechercher des troubles de la ventilation de la caisse du tympan parfois consécutifs à une obstruction de la trompe d’Eustache (conduit allant du pharynx à l’oreille moyenne et permettant l’équilibration des pressions). Elle est quelquefois d’origine allergique. La labyrinthite suppurée peut entraîner une destruction du tympan ou une mastoïdite (inflammation du mastoïde : os situé en arrière de l’oreille).
  • La labyrinthite chronique, appelée également fistule labyrinthique, est due à l’usure du labyrinthe par un cholestéatome : il s’agit d’une petite tumeur épithéliale bénigne dans la plupart des cas ; parfois, ce sont des tumeurs résultant de la prolifération des cellules qui tapissent l’espace situé sous une des méninges (l’arachnoïde). Il existe enfin, une troisième variété de cholestéatome consistant en masse infiltrée de cholestérol et qui se développent dans la caisse moyenne du tympan ; elles ne sont pas d’origine cancéreuse.

Anatomie 

Le labyrinthe membraneux est constitué d’un réseau de petites poches contenant l’endolymphe (liquide de nature lymphatique) et comprenant les canaux semi-circulaires (organes de l’équilibration), le vestibule (avec l’utricule et le saccule) ainsi que le conduit cochléaire (organe de l’audition).

                                                                                          

Aucun commentaire pour "Labyrinthite"

Commentez l'article "Labyrinthite"