Chancre

Latin : cancer.

Définition 

Un chancre correspond à une petite ulcération de la peau ou des muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air) ayant une certaine propension (tendance) à se développer.

Classification 

On distingue plusieurs variétés de chancre, selon la pathologie responsable (liste non exhaustive) :

  • Le chancre de la maladie de Nicolas Favre est dû à un germe, le chlamydia trachomatis. Ce chancre, apparaît après une incubation (période commençant par la pénétration du germe dans l'organisme, jusqu'à l'apparition des premiers symptômes) de 4 à 21 jours. Le chancre de la maladie de Nicolas Fabre, est de petite taille, apparaissant sur les parties génitales, l'anus ou la bouche. Le plus souvent, il passe inaperçu, et s'accompagne d'une inflammation avec des ganglions douloureux. Son traitement nécessite l'utilisation d'antibiotiques.
  • Le chancre donovanien est le résultat de la donovanose appelée également granulomatose vénérienne tropicale. Il s' agit d'une maladie sexuellement transmissible, due à l'infection par un bacille appartenant aux klebsielles, calymmatobacterium granulomatis. Le chancre donovanien ressemble à de petits grains (nodules), apparaissant généralement sur les parties génitales. Ce chancre a une propension à se creuser. Le traitement nécessite des antibiotiques adaptés.
  • Le chancre mixte est le résultat d'une infection par le chancre mou, et la syphilis qui apparaît trois semaines plus tard. Cette variété de chancre se caractérise par l'apparition d'une petite surface de coloration rougeâtre, et douloureuse, qui a tendance à s'ulcérer, et à se border d'un liseré de coloration jaune et rouge. Le chancre mixte, se maintient durant une longue période, et se modifie au bout de trois semaines environ.
  • Le chancre syphilitique ou chancre induré, est dû à une infestation par Treponema pallidum. Il apparaît lors de la première phase de la syphilis, et se localise sur le pénis, la vulve ou l'anus, et plus rarement dans le rectum, la bouche, le mamelon, ou les doigts. Il se caractérise essentiellement, par une érosion de coloration rose, qui évolue vers une vraie ulcération, une perte d'élasticité des tissus. Ce chancre est indolore à la palpation, et s'accompagne d'une inflammation des ganglions au voisinage de la zone concernée. Le chancre syphilitique, ou chancre induré, disparaît en quelques semaines, et est très sensible à la pénicilline.
  • Le chancre tuberculeux est le résultat de l'infection par le bacille de Koch (extraction dentaire, traumatisme direct, tatouage, intervention chirurgicale, ou autre plaie). Le chancre tuberculeux, se caractérise par une ulcération, apparaissant sur la face des extrémités, ou à l'intérieur de la bouche. Il n'est pas exceptionnel que le chancre tuberculeux apparaisse au niveau des bronches, ou des parties génitales, s'accompagnant alors de ganglions d'un seul côté (unilatéral).
  • Le chancre mou est dû à l'infection par hemophilus ducreyi, appelée chancrelle. Il s'observe au niveau de la verge, ou de la vulve, et se caractérise par un petit relief de coloration rouge et douloureuse, qui se transforme rapidement en ulcération. Le chancre mou, apparaît quelques jours après la contamination. Cette variété de chancre, dont les dimensions varient de quelques millimètres, à plusieurs centimètres, est auto-inoculée (le patient s'infecte seul). Son évolution se fait vers l'apparition de douleurs des ganglions, qui finissent par communiquer avec la peau (fistule), entraînant des abcès appelés bubons, ou chancrelles si le traitement n'est pas mis en place rapidement. Une des caractéristiques majeures du chancre mou, est sa localisation à l'aine gauche (racine de la cuisse gauche). Les examens complémentaires, permettent de poser le diagnostic. Ceux-ci consistent à procéder à un prélèvement au niveau du chancre, et à mettre en évidence la bactérie responsable de l'infection.
  • Certains patients présentent en plus de cette affection, le chancre mixte de Laroyenne.
  • Le chancre lépreux correspond à une lésion unique de la peau ou des muqueuses, et apparaît au point de pénétration du germe de la lèpre (inoculation). Il est quelquefois la seule manifestation de cette affection, durant une longue période (plusieurs années).
  • L'ulcus vulve simplex chronicum de Clément Simon correspond à une ulcération qui s'étale sur une longue période, et dont les caractéristiques majeures sont l'absence de douleurs, la difficulté à cicatriser (ulcère torpide), et son siège : la fourchette de la vulve. D'autre part, cette affection qui s'observe essentiellement chez les prostituées âgées, ne s'accompagne pas d'autres infections telles que :
  • L'angine de Vincent correspond à une inflammation des amygdales, de survenue relativement rapide, au cours de laquelle celles-ci sont le siège d'une perte de substance (ulcération), ressemblant à un chancre induré. Le prélèvement de la substance (l'exsudat diphtéroïde), qui recouvre l'amygdale montre la présence, grâce à l'examen microscopique, de bacilles en forme de fusées : fusobacterium associés à des spirochètes appelés les spirochètes de Vincent.

Forum : discussions concernant "Chancre"

  • Chancre ... recherches sur le net j'en ai déduit qu'il s'agissait d'un chancre.Comment puis je en parler avec mon père car ce terme est assimillé ...
  • ... de la bouche, sur la levre, je ne sais s'il s"agit d'un chancre ou d'herpes, ca evolue tous les jours. J'ai eu dans le meme temps une ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Chancre"

Commentez l'article "Chancre"