Fistule

Latin : fistula:canal.

Définition 

Une fistule est un conduit anormal faisant communiquer une cavité ou un organe avec un autre ou avec l'extérieur de l'organisme. Un liquide normal ou physiologique circule à travers la fistule.

 

Généralités 

On distingue la fistule interne de la fistule externe selon que l'évacuation se fait à l'intérieur ou à l'extérieur de l'organisme.

Classification 

p>Il existe plusieurs types de fistule (liste non exhaustive) dont certaines sont plus caractéristiques ou plus fréquentes que d'autres :

  • La fistule anale. La fistule sans doute la plus connue du grand public est la fistule anale.Elle est le résultat d'une affection d'une petite glande située à l'intérieur de la paroi du canal anal (portion du rectum se terminant par l'anus). La fistule anale est la conséquence d'un abcès de la paroi du canal anal, susceptible de s'étendre vers le bas ou vers le haut, voire à travers l'appareil musculaire, constituant le sphincter c'est-à-dire les muscles circulaires, permettant la fermeture de l'ouverture de l'anus. Malgré le fait que les abcès s'ouvrent vers l'extérieur, ils ne sont pas toujours convenablement drainés, entraînant alors l'apparition de douleurs survenant par épisodes, et de rétention de pus. Il est important d'évaluer avec exactitude le trajet de la fistule qui occasionne les douleurs. Ceci se pratique sous anesthésie générale. Le traitement, uniquement chirurgical dans ce cas, va permettre de mettre à plat l'intégrité des trajets fistuleux et de respecter le sphincter de l'anus. Les fistules anales apparaissent entre la glande et la marge anale. Les symptômes dont souffre le patient au cours de cette pathologie gastroentérologique (le gastroentérologue est le médecin spécialisé du tube digestif) sont : un suintement (écoulement de liquide) de matières fécales associé à du pus et des démangeaisons (prurit anal) dues à ce suintement entre autres.
  • Les fistules digestives sont soit congénitales soit acquises. Ces fistules digestives de nature congénitale font communiquer une cavité intestinale comme l' intestin et le côlon avec la peau.
  • La plus fréquente des fistules digestives est la fistule bilio-digestive. Celle-ci est une communication interne entre la vésicule biliaire et le duodénum. Moins fréquemment la communication s'installe entre le côlon et une partie de l'intestin grêle (anse intestinale). Ce type de fistule digestive est le résultat d'un calcul apparaissant à l'intérieur de la vésicule biliaire. Les fistules digestives de nature acquise, se caractérisent par l'émission de bile ou de gaz, voire de matières fécales quand on les incise. Elles sont le plus souvent le résultat d'un défaut de cicatrisation d'une anastomose. Leur évolution est le plus souvent délétère (grave).
  • Les fistules urinaires. Elles sont susceptibles de concerner l'uretère (canal conduisant l'urine de la vessie vers l'extérieur) où la vessie elle-même. Elles peuvent être congénitales ou acquises, à l'instar des fistules digestives. Le plus souvent elles sont le résultat de l'évolution d'une inflammation et/ou d'une tumeur. Elles peuvent également survenir à la suite d'une plaie après intervention chirurgicale ou d'un traumatisme. C'est le cas entre autres de la fistule vésico-vaginale qui apparaît après un accouchement difficile ou à la suite de l'ablation de l'utérus (hystérectomie). 
  • Les fistules respiratoires sont essentiellement les fistules trachéo-broncho-oesophagiennes qui font généralement suite à une tumeur comme un cancer de l'oesophage et les fistules pancréatico-pleurales qui sont le résultat d'une pancréatite chroniqueLes symptômes présentés par un patient souffrant de fistule sont les suivants (liste non exhaustive) :
    • Une fistule, chez certains individus, n'occasionne l'apparition d'aucun symptôme.
    • Par définition une fistule est la communication entre deux organes, d'où l'apparition d'un écoulement du premier viscère vers le second, ou d'un viscère vers l'extérieur et ceci à travers la peau.
    • L'écoulement peut également se faire à l'intérieur de la vessie entre autres.
    • Une fistule laisse quelquefois le passage à un gaz intestinal vers les voies urinaires. Les spécialistes en urologie appellent ceci une une pneumaturie. Quelquefois l'urine passe de la vessie vers le vagin.
    • Les symptômes ne sont pas toujours évidents. Par exemple il peut s'agir d'une diarrhée qui est le résultat de l'apparition d'une fistule entre deux segments du tube digestif. 
    • Dans certains cas on constate une perturbation du fonctionnement des organes concernés à cause de la présence d'une fistule. Par exemple la fistule de l'oreille entraîne l'apparition d'une surdité et des vertiges.Le diagnostic de fistule est posé grâce à l'interrogatoire et à l'examen du patient ainsi que ses antécédents. Les examens complémentaires et plus particulièrement la radiologie des organes concernés, permettent également d'orienter le diagnostic. Le plus souvent il est nécessaire de connaître avec exactitude le trajet de la fistule à travers les tissus qu'elle empreinte. La connaissance du trajet de la fistule favorise le traitement. Les spécialistes utilisent une technique appelée la fistulographie en utilisant un produit de contraste contenant de l'iode et hydrosoluble. Celui-ci est injecté à l'intérieur de la fistule et la rend celle-ci visible sur les radiographies.
    • La fistule artérioveineuse est une communication entre une artère une veine. À l'intérieur d'une artère la pression est plus forte qu'à l'intérieur d'une veine. Dans ce cas le sang à l'intérieur d'une artère est soumis à une pression qui le fait passer directement à l'intérieur de la veine, où la pression est habituellement plus faible. Ceci entraîne l'apparition d'une diminution du débit sanguin de l'artère en aval et une augmentation du débit sanguin dans la veine qui voit son volume augmenter. Ce type d'affection est susceptible de survenir à la suite d'un acte médical, comme par exemple, une ponction artérielle. Une plaie accidentelle des vaisseaux, est également susceptible de favoriser l'apparition d'une fistule artérioveineuse.Son traitement consiste à procéder à une intention chirurgicale, assez rarement d'ailleurs. Quelquefois le corps médical est amené à créer intentionnellement une communication entre une artère et une veine, de manière à provoquer le développement de veines superficielles dont le débit est plus élevé, surtout chez les individus présentant une insuffisance rénale chronique et qu'il est nécessaire de traiter par le rein artificiel (dialyse rénale). Cette technique permet de faciliter la mise en place du circuit d'hémodialyse.
  • La fistule broncho-pleurale est une communication qui s'établit contre les bronches et la cavité pleurale (espace virtuel situé entre les deux plèvres pulmonaires qui sont les membranes de recouvrement et de protection des poumons). 
  • La fistule bronchopleurale apparaît entre autres au cours d'une pleurésie. Ceci se traduit par l'apparition ou l'exagération de façon brutale, d'une expectoration que les spécialistes en pneumologie, appellent la vomique associée à l'apparition, sur les radiographies du thorax, d'un niveau hydroaérique : le pyopneumothorax. Il s'agit d'une fistulisation qui ne favorise pas le traitement de la pleurésie. Les spécialistes en pneumologie doivent alors mettre en place un drainage double associé à un système de lavage des plèvres pulmonaires. 
  • La fistule cervicaleChez certains patients on constate des malformations concernant le pharynx. Ceci est le résultat d'un mauvais développement chez l'embryon.L'invagination de la base de la langue en direction du cou va constituer, chez l'embryon, la glande thyroïde. Cette invagination porte le nom de tractus thyréoglosse qui doit normalement se fermer chez l'embryon au moment de l'ébauche de la thyroïde dans le cou. Habituellement il persiste normalement un petit reliquat fibreux. Quelquefois la fermeture ne se ferme pas totalement. Ceci a pour conséquence de laisser persister une cavité entre la langue et la thyroïde (favorisant la survenue de kystes du tractus thyréoglosse). Chez certains patients ce kyste ne se révèle pas après l'accouchement mais plusieurs années après la naissance. On constate d'abord une inflammation, puis ensuite survient une fistulisation vers la peau du cou. Durant la période embryonnaire les côtés du cou c'est-à-dire les faces latérales de la région cervicale, présentent des orifices totalement comparables aux branchies des poissons (syndrome du premier arc). Ces orifices situés à la face latérale du cou doivent normalement se fermer. Dans certains cas, on constate qu'il subsiste des poches enkystées (kyste amygdaloïde) et quelquefois même une communication entre le pharynx et  la peau qui recouvre le cou. Chez certains individus ces fistules n'évoluent pas et ne donnent donc pas lieu à un écoulement, c'est la raison pour laquelle on les nomme fistule sèche. Néanmoins elles peuvent dans certains cas être le foyer d'une surinfection ce qui aboutit à un écoulement purulent de manière chronique donc s'étalant sur une très longue période. Ce type de fistule a par ailleurs pour caractéristique d'être insensible aux traitements antibiotiques et médicaux de façon générale. Il est alors nécessaire d'envisager une intervention chirurgicale de manière à éviter les surinfections qui se chronicisent de façon désespérante. Les techniques utilisées ne sont pas toujours efficaces étant donné les difficultés liées à la voie d'abord rendant l'exérèse parfois difficile. Les difficultés d'exérèse sont également liées au degré d'extension et à la profondeur de la fistule. 
  • La fistule nasale est un orifice situé au niveau de la peau qui recouvre le dos du nez. Situé au milieu, la fistule nasale est le résultat d'une anomalie de la fermeture durant le développement embryonnaire. Ce type de fistule se termine par une extrémité, qui est borgne au niveau de la glabelle et quelquefois plus profondément, au niveau de la région ethmoïdale située à la base du crâne. Une intervention chirurgicale est envisagée de manière à procéder à l'exérèse de ce type de fistule. Les difficultés d'exérèse sont en liaison étroite avec l'importance du prolongement ethmoïdal
  • La fistule salivaire fait suite à la rupture ou à la plaie du canal excréteur d'une glande salivaire (canal de Sténon, de Wharton). Quelquefois elle survient à la suite de l'ouverture à la peau d'un abcès d'une glande salivaire. La glande salivaire la plus exposée et la parotide. La fistule fait communiquer la salive avec la peau ou à l'intérieur même de la bouche (fistule muqueuse).
  • La fistule gangliobronchique est le résultat de l'issue à l'intérieur des bronches des poumons, du contenu d'un ganglion lymphatique.Il s'agit d'un accident généralement faisant suite à une infection par la tuberculose. On constate l'apparition de cette variété de fistule au cours de la primo-infection tuberculeuse, qui s'accompagne de ganglions lymphatiques volumineux, venant compresser les tissus de voisinage. Le caséum contenu finit par se déverser à l'intérieur des bronches. L'évolution peut se faire vers une asphyxie, qui nécessite une prise en charge en service de réanimation pour procéder à une aspiration d'urgence.
  • La fistule gangliobronchique tardive est une autre variété de fistule gangliobronchique. Dans ce cas le caséum contenu dans le ganglion se calcifie. Ensuite avec le temps, ce ganglion finit par éroder la paroi de la bronche. Au final le patient concerné rejette un caillou généralement associé à une hémoptysie c'est-à-dire des crachats de sang.
  • La fistule périauriculaire se caractérise par un petit orifice au niveau de la peau situé en avant de l'insertion du pavillon de l'oreille. Cette affection en est le résultat d'une fermeture complète de la première fente branchiale (syndrome du premier arc). La fistule péri-auriculaire nécessite une intervention chirurgicale à type d'exérèse (elle est retirée) de la fistule afin d'éviter les complications liées à une éventuelle surinfection
  • La fistule oesotrachéale est une communication anormale qui apparaît entre l'oesophage et la trachée située en avant. Ceci a pour conséquence de permettre le passage plus ou moins complet de la salive et des aliments qui sont avalés par le patient. Ce sont avant tout les boissons qui, de cette manière, sont transportées à l'intérieur des voies aériennes.
  • La fistule oesotrachéale aboutit donc à une fausse route qui entraîne immédiatement l'apparition d'une toux, et surtout d'une infection de l'appareil respiratoire, infection qui se chronicise dans le temps (infection à répétition s'étalant sur une longue période). Ces infections concernent avant tout la base du poumon droit. En effet, il s'agit de la région pulmonaire la plus exposée du fait de l'anatomie des bronches et de la pesanteur. Il est nécessaire de distinguer deux types de fistule oesotrachéale :
    • La fistule oesotrachéale faisant suite à une malformation congénitale découverte dès les premiers jours de la vie et qui nécessite une intervention chirurgicale.
    • La fistule oesotrachéale acquise généralement due à un envahissement vers la trachée d'un cancer de l'oesophage. La problématique concernant cette variété de fistule est le traitement. Une intervention chirurgicale ou une autre technique thérapeutique comme par exemple la radiothérapie, c'est-à-dire l'utilisation de rayons X comme traitement, serait préjudiciable. Ces techniques finiraient par aggraver la communication anormale. C'est la raison pour laquelle il a été mis au point des prothèses endoesophagiennes et endotrachéales qui permettent au patient de survivre.
       

2 commentaires pour "Fistule"

Portrait de milie27
J'aime 0

Suite à une parotidectomie, une fistule est apparue en bas de la cicatrice, celà fait 3 sem que ça dure et malgré des pansements compressifs, ça coule toujours.
Je suis désemparée et gênée au moment des repas.
Qqn pourrait-il m'aider ?
D'avance merci du fond du coeur.

Portrait de mariepierrederycke
J'aime 0

suite a une operation au niveau de ma main j ai eu une fistule et mon medecin traitant me propose d aller voir mon chirugien pour qu il me reopere mais moi je ne veux pas ,car j ai eu des difficultes a ce que ma cicatrice se ferme,donc je dois mettre des pansements compressifs et mettre de la betatine donc j aimerai savoir si c est bon ou non merci

Commentez l'article "Fistule"