Chondrite

Définition 

Inflammation d’un cartilage.

Les chondrites touchent les cartilages de croissance chez l'enfant.

Le cartilage de croissance appelé également cartilage de conjugaison est une variété de cartilage qui n’existe que dans les os longs de l’enfant. Son rôle est de séparer le corps de l’os (diaphyse) de son extrémité qui est généralement renflée (épiphyse), permettant ainsi sa croissance en longueur.

Ce cartilage joue un rôle très important pendant la croissance de l’os. Le mécanisme qui est mis en place à ce moment-là se nomme ossification enchondrale.

L’âge adulte arrivé, cette variété de cartilage disparaît.

Classification 

On distingue plusieurs variétés de chondrite (liste non exhaustive) :

  • La chondrite oedémateuse (inflammation du cartilage accompagné d'oedème c'est-à-dire d'une collection de liquide à ce niveau). La chondrite peut altérer les cartilages des oreilles, du nez, des anneaux composant la trachée. Cette chondrite est relativement douloureuse et peut entraîner une atrophie (diminution du volume) de ces cartilages. Son traitement fait appel aux corticoïdes (cortisone).
  • La chondrite des cartilages costaux et tout particulièrement de ceux de la deuxième côte, sont à l'origine de douleurs du thorax qui sont quelquefois confondues avec des douleurs d'origine cardiaque. Cette pathologie porte le nom du syndrome (ensemble de signes) de Tietze et se caractérise par une augmentation de volume avec douleurs siégeant au niveau du thorax. Son origine, inconnue dans la majorité des cas, est due à une altération d'un ou plusieurs cartilages costaux. Il s'agit d'une atteinte des articulations chondrocostales supérieures (jonction de nature cartilagineuse se faisant entre les extrémités des côtes). Le syndrome de Tietze est parfois lié à un traumatisme comme un faux mouvement (syndrome de la ménagère qui secoue un tapis, entre autres). Quelquefois, le syndrome de Tietze est secondaire à une polychondrite atrophiante à l'origine d'une inflammation du cartilage à ce niveau.
  • La Polychondrite atrophiante chronique. Il s'agit d'une maladie rare, grave et chronique associant des lésions oculaires, une dégénérescence avec disparition plus ou moins totale des cartilages. Elle évolue en quelques années par des poussées s'accompagnant d'une atteinte de l'état général et du cœur. Sa ou ses causes sont inconnues, peut-être auto-immunes (les patients fabriquent des anticorps contre leurs propres tissus). La polychondrite atrophiante qu'il est préférable d'appeler polychondrite récidivante car l'atrophie n'est pas systématique, touche les deux sexes de façon égale. Elle se caractérise par une atrophie (diminution du volume) cartilagineuse (d'où le nom de la maladie) du nez, des oreilles, à l'origine de la déformation de ces organes et s’accompagne également d'une atteinte des cartilages de l'arbre laryngo-bronchique (du larynx et des bronches). Ces anomalies sont susceptibles d’être à l'origine de problèmes respiratoires à type d'insuffisance respiratoire obstructive (diminution importante du passage de l'air) imposant quelquefois une trachéotomie. La trachéotomie est un acte chirurgical dont le but est de pratiquer une ouverture à la face avant (antérieure) du cou au niveau de la trachée artère, entre le troisième et le quatrième anneau cartilagineux, dans l’espace délimité par le triangle situé en dessous de la glotte et juste au-dessus du sternum. La déformation du nez en particulier, oblige quelquefois le patient à être demandeur d'une rhinoplastie (intervention chirurgicale visant à redonner forme humaine au nez). Celle-ci est particulièrement délicate étant donné la fragilité des cartilages sous-jacents.

Aucun commentaire pour "Chondrite"

Commentez l'article "Chondrite"