Athétose

Grec : a : privatif et tithêmi : je pose.

Définition 

L'athétose se caractérise par des mouvements involontaires, lents, irréguliers, de petites amplitudes, ininterrompus, affectant tout particulièrement la tête, les membres et le cou. Le terme hémiathétose (du grec hêmisus : demi,  a : privatif et tithêmi : je pose, en anglais hemiathetosis) correspond à une athétose ne portant que sur un côté du corps.

Généralités 

Les mouvements involontaires participent à un trouble neurologique dû à une lésion des noyaux gris centraux (îlots de substance grise noyés dans la substance blanche, à l'intérieur du cerveau).

Les noyaux gris centraux participent au contrôle des mouvements.

Classification 

Il existe une variété d'athétoses, appelée athétose double ou syndrome d'Hammond qui est de nature héréditaire, et due à des lésions du système extrapyramidal des deux côtés. Ce dernier, qu'il est préférable d'appeler système sous cortical, correspond à l'ensemble des noyaux gris (îlots de substance grise noyés dans la substance blanche), d'où partent des fibres nerveuses motrices (donnant des ordres muscles pour effectuer des mouvements), et des fibres afférentes (arrivant dans les noyaux), des fibres efférentes (partant des noyaux). Ces noyaux, sont situés dans les régions sous-corticales (en dessous du cortex cérébral), et sous-thalamiques (en dessous du thalamus). 

Quand il existe une lésion du système extrapyramidal, la symptomatologie est proche de celle que l'on observe au cours de la maladie de Parkinson. Les autres symptômes dus à une atteinte du système extrapyramidal sont (liste non exhaustive) :

  • La maladie de Wilson.
  • La chorée.
  • L'athétose.
  • L'hémiballisme.
  • Les myoclonies.
  • Les spasmes de torsions.

Aucun commentaire pour "Athétose"

Commentez l'article "Athétose"