Le cerveau commence à décliner dès l'âge de 24 ans : c'est la conclusion à laquelle ont abouti des chercheurs canadiens après une étude menée sur 3305 personnes âgées de 16 à 44 ans.

Heureusement, il existe des méthodes pour compenser l'inéluctable perte de neurones liée à l'âge.

Cerveau : le déclin commence à 24 ans

L'étude canadienne

  • Méthode : Une équipe de chercheurs canadiens a cherché à découvrir à partir de quel âge le cerveau commençait à perdre ses capacités. Pour cela, ils ont demandé à 3305 personnes âgées de 16 à 44 ans de jouer à un jeu vidéo de guerre (StarCraft 2) exigeant concentration, stratégie, vitesse et habileté. Ils ont analysé leur façon de jouer, et notamment la vitesse à laquelle leur cerveau réagissait (vitesse psychomotrice) et le temps que mettait le cerveau pour envoyer des ordres au corps.
  • Conclusion : le cerveau des joueurs âgés de plus de 24 ans est plus lent, mais il compense ce ralentissement par des astuces. 
  • Limites de l'étude : l'analyse n'a porté que sur l'âge et le sexe des joueurs. Aucun autre élément (état général de santé, niveau d'études, activités habituelles, ...) n'a été pris en compte.

Comment compenser le déclin cérébral lié à l'âge ?

  • Constituer une "réserve cérébrale" : "Les performances cognitives sont spectaculairement liées au niveau d'étude», explique Christope Tzourio, neurologue et épidémiologiste à l'Inserm (Université de Bordeaux). Avoir une activité intellectuelle importante lors du développement cérébral, c'est-à-dire de la naissance jusqu'au début de l'âge adulte, permet de développer les synapses, c'est-à-dire les connexions entre 2 neurones, là où passe le message d'un neurone à l'autre. Plus on sollicite son cerveau, plus on multiplie ces connexions. Cet "excédent" de synapses sera particulièrement utile en cas de démence sénile.
  • Rester actif : lecture, activité physique, jeu vidéo, ...
  • Avoir une vie sociale : voisinage, clubs, ...

Quels sont les facteurs de risque d'un vieillissement cérébral prématuré ?
Certaines pathologies favorisent le déclin cognitif :

En conclusion 
S'il est désormais certain que la maturation cérébrale s'arrête vers 25 ans, cela n'est pas obligatoirement synonyme de déclin cognitif : génétique, hygiène de vie et activité intellectuelle font toute la différence !

Lire également :
6 règles simples pour protéger son cerveau

Alzheimer : vers un traitement préventif ?

Le sport contre la démence sénile, ça marche !

Alzheimer : les signes annonciateurs

Pertes de mémoire liées à l'âge : bientôt un traitement ?

Crédit photo : 
Active retired people, old friends and free time, two seniors having fun and playing chess game at park. Waist up -  Diego Cervo - Shutterstock, Inc.

Suivant Du sang jeune pour lutter contre le vieillissement du cerveau ?

Aucun commentaire pour "Cerveau : le déclin commence à 24 ans"

Commentez l'article "Cerveau : le déclin commence à 24 ans"