Ventilation artificielle

Définition 

Ensemble de manoeuvres permettant, d'une manière partielle (ventilation assistée) quelquefois totale (ventilation contrôlée) utilisées temporairement ou sur une longue, voir très longue période, de suppléer (compléter, parer à l'insuffisance) une ventilation insuffisante.

Généralités 

La ventilation correspond à l'ensemble des phénomènes physiologiques qui concourent à permettre la respiration c'est-à-dire le passage de l'oxygène et du gaz carbonique à l'intérieur des voies aériennes.Globalement la ventilation non invasive regroupe des méthodes qui n'ont pas recours à la voie endotrachéale (nécessité de passer par la trachée pour apporter de l'aire ou de l'oxygène). Il s'agit des respirateurs (type volumétrique) comportant un masque facial (que l'on pose sur le visage) et qui sont destinés aux personnes présentant :

  • Des épisodes avec des difficultés à respirer (insuffisant respiratoire aigu).
  • Cette méthode est aussi utilisée pour d'autres pathologies pulmonaires comme :

  • Un état de mal asthmatique
  • Une apnée du sommeil
  • Les déformations thoraciques
  • Les insuffisances respiratoires chroniques restrictives
  • Les maladies neuromusculaires (myopathie de Duchenne)
  • Les séquelles de tuberculose
  • La dilatation bronchique
  • La mucoviscidose
  • Enfin la ventilation non invasive peut également prendre le relais des méthodes de ventilation utilisées en milieu hospitalier, évitant ainsi une incubation trachéale et les complications inhérentes à ce geste invasif.La ventilation invasive fait appel à des respirateurs qui exigent du personnel médical spécialisé et une incubation endotrachéale ou une trachéotomie. Parmi les appareils utilisés pour la ventilation endotrachéale il faut distinguer ceux permettant la ventilation assistée (le respirateur assiste simplement le patient pour l'aider à respirer mieux) et ceux permettant la ventilation contrôlée c'est-à-dire prenante en charge l'ensemble de la ventilation.

    Historique 

    La ventilation artificielle est apparue dans les années 1950. Son rôle essentiel était de suppléer l'insuffisance respiratoire de certains patients, essentiellement ceux atteints de poliomyélite.

    Classification 

    La ventilation non invasive

  • La plus connue du grand public est le bouche à bouche. Il s'agit d'une technique utilisée par les secouristes dans des conditions d'urgence et dans certains cas particuliers (absence d'autre matériel de ventilation artificielle).
  • Les ballons auto-expansifs
  • Le respirateur
  • La ventilation invasive

  • La stimulation alternée des nerfs phréniques (nerf innervant le diaphragme)
  • L'oxygénation intraveineuse
  • Le poumon artificiel extracorporel ou poumon à membrane
  • Les appareils volumétrique de type Bird permettent d'insuffler un volume gazeux en tenant compte des pressions d'insufflation choisie et délasticité pulmonaire (compliance, capacité des poumons) qui varient selon les individus et chez un individu selon l'évolution de sa pathologie pulmonaire. Il s'agit d'appareil que l'on trouve dans les services de réanimation et qui sont muni de microprocesseur.
  • Les respirateurs volumétriques de type Engström permettent de régler le débit, la composition d'air (quantité par minute) et celui du mélange que l'on désire insuffler.
  • La ventilation endotrachéale nécessite une incubation endotrachéale ou une trachéotomie. Ce type de technique est utilisé quand on prévoit une réanimation sur une longue, voir très longue période. Du curare est parfois administré au patient pour permettre la ventilation.
  • Aucun commentaire pour "Ventilation artificielle"

    Commentez l'article "Ventilation artificielle"