Névrotomie

Grec : neuron : nerf et tomê : section.

Définition 

Opération chirurgicale destinée à sectionner un nerf.

Généralités 

Cet acte est pratiqué généralement en cas de névralgie rebelle (douleurs d'origine nerveuse très intenses).

Classification 

On distingue :

  • La névrotomie juxta-protubérantielle ou opération de Dandy
  • La névrotomie rétrogassérienne, appelée également neurotomie, radicotomie, rhizotomie rétrogassérienne ou opération de Frazier, opération de Spiller-Frazier : elle consiste à sectionner la racine sensitive (transmettant les messages de la sensation) du nerf trijumeau entre le ganglion de Gasser et la protubérance. Cette opération est pratiquée quand il existe une névralgie faciale essentielle. Il peut survenir des complications à type de kératite neuroparalytique. Cette affection se caractérise par une perte de substance de la muqueuse constituée de cellules recouvrant la cornée (membrane de protection située au devant de l'œil : partie transparente de la conjonctive de l'œil, devant l'iris). Cette ulcération de la cornée est d'origine dystrophique (c'est-à-dire due à un mauvais fonctionnement ou plus précisément à un métabolisme défaillant lié à une altération du nerf trijumeau). Le nerf trijumeau est la cinquième paire de nerfs crâniens, qui se divise en trois branches au niveau d'un ganglion nerveux, le ganglion de Gasser. Ces trois branches sont le nerf optique, le nerf maxillaire et le nerf mandibulaire. Le trijumeau est un nerf sensitif (permettant les sensations) pour le visage, et moteur (permettant les mouvements musculaires) pour les muscles permettant la mastication (mâcher les aliments).

Aucun commentaire pour "Névrotomie"

Commentez l'article "Névrotomie"