Maladie Lopophagique

Grec : lipos : graisse et phagein : manger.

Définition 

Terme désignant les affections se caractérérisant par la disparition des graisses de l'organisme.

Historique 

Pathologie étudiée par Max Biebl, de Magdebourg en 1938.

Classification 

Le granulome lipophagique et la synovite lipophagique font partie de ces maladies.

Le granulome lipophagique désigne parfois la stéatonécrose (destruction des tissus graisseux) due à une réaction de nature  inflammatoire. Ce phénomène est le résultat d'une nécrose provoquée par la masse graisseuse nécrosée qui est considérée par l'organisme comme substance étrangère.

La synovite lipophagique (en anglais lipophagic synovitis) est une affection concernant uniquement les genoux et se caractérisant  par l'apparition d'épanchements au niveau de ces articulations. Cette affection rhumatismale (spécialité médicale concernant les articulations) est le résultat de traumatismes.
Son évolution se fait spontanément vers la résorption. On constate néanmoins l'apparition d'épisodes récurrents (répétitifs) ce qui a pour conséquence d'épaissir certains tissus articulaires du genou (séreuse).
À l'examen le patient concerné par cette maladie présente une diminution des masses musculaires (atrophie musculaire) et une diminution de la possibilité d'effectuer des mouvements. Pour certains rhumatologues cette pathologie porte également le nom d'arthrite lipophagique.

Le terme résorption désigne la disparition plus ou moins complète d’un tissu dégénéré ou encore d’un  produit anormale (pathologique) comme un corps étranger par exemple. Ces substances sont détruites puis assimilées par les tissus de voisinage.

Aucun commentaire pour "Maladie Lopophagique"

Commentez l'article "Maladie Lopophagique"