Maladie de Verneuil

1

Définition 

La maladie de Verneuil est une affection chronique (s'étalant dans le temps) d‘hidrosadénite (inflammation des glandes sudoripares). 

Elle s'accompagne d'une fistulisation, c'est-à-dire d'une communication de ces glandes sudoripares enflammées, avec la superficie de la peau. Cette pathologie se localise essentiellement aux aisselles (sous les bras), au périnée (région comprise entre l'anus et les parties génitales), à l'aine (à la racine des membres inférieurs), et aux fesses.

Généralités 

Les glandes apocrines, sont des glandes dont la sécrétion est expulsée avec une partie de la cellule, où elle est accumulée, et qui n'existent normalement que pendant la vie fœtale sur l'ensemble du corps.

Elles ne persistent par la suite que dans les régions mamelonnaires (seins), axillaires (aisselles), inguinales, ano-génito-périnéales.

Le tube excréteur des glandes apocrines, s'ouvre dans un follicule pilo-sébacé (petit élément anatomique en forme de sac, situé à la racine d'un poil ou d'un cheveu).

Aucun commentaire pour "Maladie de Verneuil"

Commentez l'article "Maladie de Verneuil"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.