Rhinopharyngite

Définition 

Une rhinopharyngite correspond à une inflammation de l'étage supérieur du pharynx 

 

 

Généralités 

Le pharynx est le conduit de nature à la fois musculaire et membraneuse s'étendant de manière verticale de la cavité buccale à l’œsophage.

Le pharynx permet aux fosses nasales, et au larynx de communiquer. 

C'est le carrefour des voies de la déglutition et de la respiration.

Classification 

Il est possible de diviser le pharynx en trois parties :

  • Le rhinopharynx, ou pharynx nasal qui communique avec les fosses nasales par les choanes, et qui est limité en bas par le voile du palais. Ils comportent latéralement les orifices des trompes d’Eustache, qui le font communiquer avec les oreilles.
  • Le pharynx buccal. C'est la gorge proprement dite qui communique avec la bouche par l’isthme du gosier. Cette zone anatomique est limitée en haut, par le bord libre du voile du palais, portant en son milieu la luette, et, en bas, par la base de la langue.
  • L’hypopharynx appelé également pharynx laryngé qui communique avec l’orifice supérieur du larynx. L'hypopharynx se trouve en arrière de l’épiglotte. Son rôle est d'assurer la fermeture du larynx pendant la déglutition (quand un individu avale).

Anatomie 

Le pharynx peut en quelque sorte se résumer à la gorge, conduit musculaire et membraneux s'étendant en longueur de la bouche à l'œsophage. Grâce à ce conduit, les fosses nasales et le larynx communiquent. Le pharynx constitue donc le carrefour des voies de la déglutition (fait d'avaler) et de la respiration.
Le naso-pharynx est la partie du pharynx qui se trouve en arrière des fosses nasales.
Le voile du palais est une zone située en arrière du palais, séparant la bouche proprement dite du naso-pharynx. L'autre nom du voile du palais est le palais mou ou palais musculo-membraneux.

  • A l'examen de la bouche ouverte, au fond de celle-ci, on distingue derrière la luette une cavité qui nécessite une lumière artificielle pour pouvoir être visible, délimitée de chaque côté par les amygdales : c'est l'oropharynx.
  • Si l'on poursuit plus loin la visite de cette partie de la gorge en descendant vers l'œsophage et en prenant le chemin que les aliments suivent après avoir été avalés, on découvre la zone appelée le pharynx proprement dit ou plus précisément l'hypopharynx.
  • En descendant encore plus en direction des poumons, on arrive dans une zone délimitée en avant par l'épiglote (qui est un petit cartilage), et en bas par le larynx lui-même et la trachée : il s'agit du pharynx laryngé. Le rôle de l'épiglote est de protéger les voies respiratoires lors du passage de la salive et des aliments dans l'œsophage. Grâce aux mouvements effectués par la base de la langue vers l'arrière au moment de la déglutition, celle-ci vient s'appuyer sur l'épiglote qui en basculant à son tour vers l'arrière bouche ainsi l'orifice du larynx (le larynx étant la première partie de la trachée-artère destinée à conduire l'air des fosses nasales et de la bouche dans les poumons).
  • En remontant vers le nez, à l'extrême opposé, sans arriver jusqu'aux fosses nasales, on débouche sur le rhinopharynx (ou pharynx nasal) qui communique avec les fosses nasales par les choanes (orifices qui permettent aux fosses nasales et la cavité buccale de communiquer). Il est limité en bas par le voile du palais. De chaque côté, latéralement, se trouvent les orifices des trompes d'Eustache qui le font communiquer avec les oreilles.

Aucun commentaire pour "Rhinopharyngite"

Commentez l'article "Rhinopharyngite"