Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic

Définition 

La maladie de Hunter, également appelée « mucopolysaccharidose de type II », est une maladie génétique rare. Elle est caractérisée par une accumulation anormalement importante de glycoaminoglycanes dans les cellules de l'organisme et plus particulièrement dans le coeur, les poumons, les os et les articulations.

Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic

Généralités 

  • On distingue deux types de formes de la mucopolysaccharidose de type II :
    • Les formes sévères avec atteintes cérébrales (type A)
    • Les formes modérées sans atteinte intellectuelle (type B)
       
  • On estime que la prévalence est d'environ 1/170 000, ce qui fait de cette maladie une pathologie extrêmement rare.
     
  • Chaque année en France, entre 2 et 3 bébés naissent atteints de la maladie de Hunter (environ 1 naissance sur 100 000).
     
  • Fait important, la maladie de Hunter touche exclusivement les garçons.
     
  • Cette pathologie n'est pas contagieuse. Elle ne peut se transmettre que de parents à enfants selon un mode d’hérédité « lié à l’X ». Cette transmission n’est pas systématique.
     
  • La cause de la maladie de Hunter est l'accumulation anormale de glycoaminoglycanes, ou mucopolysaccharides, dans les cellules du corps.
    Cette accumulation est elle-même due à l'anomalie d'une enzyme, l'iduronate-2-sulfatase, dont le rôle est de dégrader ces composés. Ces derniers demeurent donc dans les cellules, deviennent toxiques et provoquent une surchage.
  • L'anomalie, ou mutation, génétique à l'origine de tous ces problèmes se situe sur le gène IDS, lui-même présent sur le chromosome X.
     
  • Les symptômes de la maladie de Hunter dépendent de certains facteurs comme sa forme, l’importance de la maladie ou de l'accumulation des mucopolysaccharides dans une partie du corps bien spécifique.
     
  • À NOTER : À la naissance, les nourrissons ne présentent aucun symptôme. Il faudra attendre l'accumulation des composés dans les cellules pour voir certaines parties du corps augmenter de volume, principal symptôme de la maladie de Hunter.
     
  • Les symptômes et signes de la maladie de Hunter sont :
    • Atteinte du cerveau (troubles du comportement, régression intellectuelle)
    • Macrocéphalie
    • Hydrocéphalie
    • Infections pulmonaires à répétitions
    • Douleurs au niveau des mains et/ou des coudes
    • Douleurs abdominales
    • Problèmes de croissance, parfois très sévères
    • Difficultés d’apprentissage
    • Difficultés à respirer
    • Difficultés à mâcher et avaler
    • Perte progressive de l’audition
    • Perte progressive de la vision
    • Déformation du visage (épaississement des lèvres, lobes d’oreilles, narines et paupières)
    • Mandibule plus large que la moyenne
    • Langue et gencives anormalement épaisses
    • Dents courtes et espacées
    • Cou anormalement court
    • Amygdales et végétations adénoïdes enflées
    • Abdomen gonflé
    • Augmentation du volume du foie (hépatomégalie)
    • Augmentation du volume de la rate (splénomégalie)
    • Constipation
    • Diarrhées
    • Otites à répétitions
    • Rhumes récurrents
    • Raideurs articulaires
    • Dos voûté (cyphose)
    • Scoliose
    • Doigts en griffe
    • Hernies inguinale (au niveau de l’aine) et/ou ombilicale (nombril)
    • Insuffisance cardiaque
    • Angine de poitrine
    • Hypertension artérielle
    • Infarctus du myocarde
    • Quantité anormalement importante de cheveux
    • Gros sourcils
    • Ronflements importants
    • Apnées du sommeil
       
  • À NOTER : On remarque chez les enfants atteints d’une forme sévère de la maladie de Hunter une habitude à garder la bouche ouverte. Ceci s’explique par l’épaisseur de la langue et des gencives.
     
  • Le diagnostic de la maladie de Hunter pourra nécessiter :
    • Analyses d’urines (recherche de dermatane sulfate et d’héparane sulfate)
    • Etude de l’enzyme iduronate-2-sulfatase
       
  • La maladie de Hunter ne doit pas être confondue avec (diagnostic différentiel) :
  • Le traitement de la maladie de Hunter pourra passer par :
    • Traitement enzymatique substitutif (administration d’une enzyme similaire à la déficiente dans le sang du patient)
    • Greffe de moelle osseuse
    • Traitements des symptômes
       
  • L’évolution de la maladie de Hunter est souvent péjorative, notamment chez les individus atteints d’une forme sévère. Ces derniers ne dépassent généralement pas la vingtaine.
    Chez les autres, l’espérance de vie peut se prolonger jusqu’à une cinquantaine d’années.
     
  • Il n’existe malheureusement aucune prévention contre la maladie de Hunter.

 

Crédit photo : http://www.hunterifokus.no/velkommen-pasienter-pleiere/grunnleggende-om-...

 

Forum : discussions concernant "Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic"

  • bonjour à tous et à toutes,
    une personne pourrais me traduire ces resulta car je suis vraiement perdus

    Conclusion; multiples plages de leuco-encéphalopathie non spécifique dans les régions sous-corticales supra-tentorielles evoquant des lesions ischémiques séquellaires facteur de risque vasculaire...

  • Pouvez-vous m'expliquer la leucoencéphalopathie bi-hémisphérique avec réaction atrophiante profonde, asymétrique.
    Quelques en sont les causes et les conséquences?
    Merci

  • Bonjour,

    Un membre de ma famille a passé une IRM ce matin. La conclusion fait état d'une "leucoencéphalopathie sus tentorielle en périventriculaire de façon symétrique".
    Il ne nous a pas été possible d'avoir des commentaires par le médecin et j'aimerais savoir ce que signifient ces termes (maladie ou...

  • Bonjour,

    J'ai 55 ans,et je suis en arrêt maladie depuis le 12 Mai 2006.
    j'ai déjà vécu un syndrome parkinsonien,et depuis le mois de septembre,je suis tomber 26 fois ! je ne peux plus sortir de chez moi,j'ai le membre inférieur et supérieur gauche qui ne fonctionne plus,je ne peux plus écrire avec ma...

  • bonsoir,
    ma mére a eu une IRM pour migraine et acouphéne,les resultats sont les suivants:
    -plages de leucopathie ponctiformes supra-tentorielles (sûrement)vasculaires
    -arachnoidocéle au niveau de la selle turcique
    -cervicarthrose supérieure avec calibre limite du canal rachidien

    ...

Lancez une discussion sur le forum
Autres articles sur le sujet "Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic"

Aucun commentaire pour "Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic"

Commentez l'article "Maladie de Hunter : Causes, Symptômes, Traitement, Diagostic"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.