Fibrose

Définition 

La fibrose est la transformation fibreuse de certains tissus à l'origine d'une augmentation du tissu conjonctif (tissu de soutien et de remplissage).

 

Généralités 

Généralement, la fibrose intervient dans la dernière phase de l'inflammation chronique (s'étalant sur une longue période) comme une tuberculose pulmonaire, un abcès chronique ou la cicatrice d'une blessure, entre autres. Dans certains cas, on ne connaît pas l'origine de la fibrose.
On parle de sclérose systématisée quand celle-ci ne modifie pas la forme et l'architecture d'un organe, et de sclérose mutilante, quand elle entraîne un bouleversement de celui-ci.

Classification 

ll existe de nombreuses variétés de fibroses (liste non exhaustive) :

  • La fibrose cardiaque du nourrisson est appelée également dysplasie de l'endocardeendocardite fibroplastiqueélastose endocardiqueendocardite fataleendomyocardite fibreuse du nourrisson. Son origine n'est pas connue. Elle survient chez le nourrisson ou chez l'enfant jeune. Cette pathologie se caractérise par une transformation de l'endocarde (couche de cellules recouvrant l'intérieur du cœur), qui prend un aspect de porcelaine de coloration blanchâtre, s'accompagnant d'une multiplication très importante des fibres conjonctives (variété de protéines servant de soutien et remplissage de l'organisme) mais également de fibres élastiques dans une zone située plus profondément. La maladie se traduit au départ par des troubles digestifs et des troubles de la croissance, puis par une insuffisance de fonctionnement de la pompe cardiaque (insuffisance cardiaque) à l'origine d'une dyspnée (essoufflement) et d'un œdème pulmonaire (présence de liquide dans les poumons). Son évolution se fait généralement vers la mort, due à une augmentation considérable du volume cardiaque (ventricule gauche dilaté).
  • La fibrose endo-myocardique ou endocardite de Löffler.
  • La fibrose hépatique congénitale appelée également fibro-angiomatose-biliaire, se caractérise par la survenue, vers l'âge de quinze ans environ, d'une augmentation de volume de la rate et du foie (accompagné d'une tension plus élevée que la normale dans la circulation du foie), d'une atteinte de la vésicule biliaire et d'une atteinte rénale. Son évolution peut aboutir au décès du patient par insuffisance de fonctionnement rénal.
  • La fibrose kystique du pancréas (mucoviscidose).
  • La fibrose pulmonaire correspondant à une fibrose localisée due à des séquelles (cavernes) de la tuberculose ou de la silicose (inhalation continue de poussière de silice -sable-)
  • La fibrose rétro-péritonéale idiopathique ou maladie d'Ormond, dont on ne connaît pas l'origine. Il semblerait néanmoins que la prise de certains médicaments contenant de l'ergot de seigle favoriserait la survenue de cette pathologie qui correspond au développement dans la graisse située derrière le péritoine, d'un tissu fibreux qui englobe les reins, les uretères (canaux allant des reins vers la vessie) et les vaisseaux sans modifier leur structure.
  • La polyenthésopathie ou syndrome polyalgique idiopathique diffus correspond à l'inflammation, d'origine le plus souvent rhumatismale, du tissu fibreux des gaines musculaires et aponévroses - membranes enveloppant les articulations - et de celui situé autour des articulations.

Aucun commentaire pour "Fibrose"

Commentez l'article "Fibrose"