Idées reçues sur le tabagisme

"Fumer une cigarette, ça détend".
"Les cigarettes light sont moins dangereuses que les autres".
"Le filtre diminue la toxicité de la cigarette."
....

Voilà quelques-uns des nombreux clichés qui tendent à dédramatiser le fait de fumer.

Qu'en est-il en réalité ?

"Fumer une cigarette, ça détend".
La nicotine est un stimulant : son action sur le cerveau est donc de le mettre en état d’alerte et non de détente.
D’où vient alors ce sentiment de détente ressenti par le fumeur dès la 1ère bouffée ? Tout simplement du fait qu’elle met fin au malaise ressenti par l’organisme « en manque » de nicotine. C’est un raisonnement faussé qui crée le mythe de la « cigarette qui détend ».
Au 1er contact avec une cigarette, l’organisme réagit naturellement, par le rejet, comme il le fait face à tout poison, à tout toxique : la 1ère cigarette fait tousser, donne mal à la tête ou envie de vomir, mais elle ne détend pas.

"Les cigarettes light sont moins dangereuses que les autres".
La terminologie "cigarette légère" ou "cigarette light" a été choisie pour laisser penser que ces cigarettes sont moins dangereuses que les autres. En effet, ces cigarettes ont une teneur en goudrons et en nicotine inférieure aux autres, entre autres par un système de ventilation qui dilue la fumée aspirée grâce à du papier poreux et à un filtre percé de trous microscopiques. Cependant, ces teneurs sont mesurées par des machines à fumer : or, machine et humains n'aspirent pas la fumée de la même façon, l'homme bouchant notamment le filtre avec les lèvres ou les doigts. D'autre part, les études prouvent que chaque fumeur a besoin de sa propre dose de nicotine. Si la cigarette light lui en dispense moins à chaque bouffée, il multipliera inconsciemment les bouffées et intensifiera l'aspiration.

"Le filtre diminue la toxicité de la cigarette".
En contact direct avec la bouche, le filtre est supposé limiter la toxicité de la cigarette. Il n'en est rien car :

  • le filtre lui-même est dangereux pour la santé (inhalation de particules, amiante, ...)
  • les cigarettes à bout filtre ont généralement de plus fortes teneurs en nicotine
  • le filtre pousse à aspirer plus fort
  • le fumeur se croit protégé par le filtre est il est donc moins conscient du danger qu'il court

Aucun commentaire pour "Idées reçues sur le tabagisme"

Commentez l'article "Idées reçues sur le tabagisme"

Exprimez vous !