Les changements observés dans l'œil pourraient permettre le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer

(EN) Certains disent que les yeux sont le miroir de l'âme. Il semble bien qu'ils soient également la fenêtre du cerveau et qu'ils puissent nous donner un nouvel éclairage sur la maladie d'Alzheimer.

La recherche récente laisse entendre que l'accumulation de plaques dans le cerveau des personnes Alzheimer se produit également dans la rétine, dans la partie arrière de l'œil où les cellules sensibles à la lumière produisent les images que nous voyons.

Cela est logique, selon M. Marinko Sarunic, ingénieur biomédical de l'Université Simon Fraser, puisque « la rétine est une extension du cerveau reliée par le nerf optique ».

La maladie d'Alzheimer est toujours incurable et ses causes ne sont pas entièrement élucidées, mais le lien œil-cerveau pourrait indiquer la voie d'un traitement efficace. M. Sarunic et son équipe ont pour objectif de mieux comprendre ce lien, et de l'utiliser pour offrir un diagnostic précoce et accélérer les essais de médicaments.

Pour l'instant, les chercheurs utilisent l'imagerie par résonnance magnétique (IRM) pour évaluer la progression de la maladie d'Alzheimer, mais il s'agit d'une technologie dispendieuse et qui requiert beaucoup de temps. Il est donc difficile d'utiliser l'IRM à répétition pour évaluer les effets des médicaments expérimentaux.

M. Sarunic, en collaboration avec Mme Joanne Matsubara, spécialiste des sciences de la vision à l'Université de la Colombie-Britannique, et avec le Dr Piotr Kozlowski, médecin spécialiste en IRM, font actuellement l'essai de scanneurs rétiniens moins dispendieux, qui demandent beaucoup moins de temps et qui pourraient être utilisés à répétition pour évaluer les effets des médicaments.

La première étape consiste à étudier des souris atteintes de l'Alzheimer pour montrer exactement comment les modifications dans les plaques rétiniennes reflètent les modifications du cerveau associées à la maladie.

Grâce au financement du Programme de recherche de la Société Alzheimer, M. Sarunic et son équipe mettent au point une technologie d'imagerie à l'aide de lasers de faible puissance pour mesurer l'accumulation des plaques rétiniennes chez les souris. Ils compareront ensuite les modifications survenues dans ces plaques rétiniennes avec les modifications dans leur cerveau, telles que mesurées avec les scanneurs IRM.

Les chercheurs s'attendent à obtenir des résultats d'ici deux ans. Si tout se déroule bien, les scanneurs rétiniens pourraient être adaptés aux humains, comme outil diagnostic précoce et pour évaluer les effets des médicaments expérimentaux.

Votre générosité nous permettra de voir les résultats de cette étude. Aidez la Société Alzheimer du Canada à poursuivre ce genre de recherche en contribuant au Programme de recherche de la Société Alzheimer. Vous obtiendrez de plus amples renseignements à : www.alzheimer.ca.

www.leditionnouvelles.com

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Les changements observés dans l'œil pourraient permettre le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer"

Commentez l'article "Les changements observés dans l'œil pourraient permettre le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.