La shungite : la pierre de guérison ?

Bien que très ancienne (deux milliards d’années au compteur, respect…), la shungite revient sur le devant de la scène depuis quelques années. Mille vertus thérapeutiques lui sont prêtées, mais l’on trouve également de multiples détracteurs qui crient à l’arnaque. Si l’on essayait d’en savoir un peu plus ?

 

I. Personne n’est d’accord !

Ce qui est remarquable, lorsque l’on fait des recherches sur la shungite, c’est de constater à quel point l’on peut rencontrer des avis divergents : personne n’est d’accord… sur rien ! Origines, composition, propriétés thérapeutiques… Un vrai champ de bataille !

Je vais donc tenter une synthèse de ces informations, et bien sûr livrer mon expérience en tant que thérapeute à propos de cette pierre auréolée de mystère.

 

II. Petite histoire de la shungite

La shungite est un minéral d’origine organique, dont l’aspect noir peut faire penser au charbon (tout le monde est d’accord là-dessus : c’est déjà ça de gagné !)

Son nom provient du village de Shunga, situé dans la région russe de Carélie, aux bords du fleuve Onéga.

Dès le XVIème siècle, la shungite a été utilisée à des fins thérapeutiques : la petite histoire veut qu’une aristocrate russe, stérile, aurait réussi à concevoir un enfant, suite à un séjour dans la région. L’enfant, nommé Mickael, n’est autre que le fondateur de la dynastie des Romanov.

Par la suite, Pierre Ier (autrement dit Pierre le Grand) aura recours à une source en Carélie (donc à de l’eau chargée en éléments de la shungite) afin de traiter divers problèmes de santé. Il en viendra à construire une station thermale sur place, et à faire porter par ses soldats une shungite dans leur ration d’eau…

La shungite se fait ensuite oublier, et ce n’est que très récemment qu’elle est revenue, en force, sur le devant de la scène, parée de toutes les vertus…

 

III. Des origines bien mystérieuses

Ne possédant pas la science infuse, je vais me contenter de reporter ce que j’ai trouvé (via de multiples sites internet et livres).

A l’heure actuelle, deux origines majeures sont débattues :

- d’un côté, il est admis que la shungite serait la fossilisation de divers organismes planctoniques ;

- de l’autre, on pense que la shungite serait un reste de météorite.

Les éléments en faveur de cette théorie sont le fait que la shungite ne se trouve que dans un seul endroit sur Terre (les bords du lac Onéga donc).

Ensuite, la shungite contiendrait des fullerènes (un composé de 60 ou 70 atomes de carbones, et présentant une forme sphérique quasi parfaite), éléments rares sur notre planète, mais abondants dans le reste de l’univers (attention ! Tout le monde n’est pas d’accord là-dessus ! Si Nicolas Almand, dans son livre « Shungite, protection extrême », ainsi que Régina Martino in « La shungite, énergie de vie » semblent convaincus, ce n’est pas le cas dans ce que l’on peut lire sur certains sites, dont un en anglais, pour les plus courageux – ou curieux – ou les deux -).

La shungite serait également le seul minéral terrestre à contenir tous les éléments de la table de Mendeleïev.

Mon cœur balancerait vers la version de Phaëton (le nom donné à la météorite qui aurait donné naissance à la shungite), mais ma raison me dit qu’on n’en sait rien ! Donc rien que pour me faire plaisir, je choisis la météorite ! (choix non scientifique n’engageant que moi, mais dans la vie, il faut se faire plaisir : tout le monde le sait !)

 

IV. Les formes de shungite

La shungite est utilisée sous différentes formes : pendentifs de diverses formes géométriques (à porter au cou donc, pour une protection personnelle), pièces polies (à porter sur soi, dans une poche, ou bien à déposer dans une pièce), shungite broyée (pour purifier l’eau), sphère (à déposer dans une pièce, pour harmoniser les différentes vibrations), pyramide (à déposer dans une pièce, ou pour un travail plus spécifiquement ésotérique), pendule (pour pratiquer la radiesthésie), sous forme cristallisée (pour des utilisations diverses), et certainement d’autres…

Lorsque l’on pose une shungite dans une pièce, cela se fait de préférence à côté des appareils émettant des ondes, afin de contrecarrer ces vibrations, ou bien à côté du lit pour bien dormir.

 

V. Les vertus de la shungite

Nous venons d’avoir un bref aperçu des vertus que l’on prête à la shungite. Quels autres effets peut-on trouver ?

En plus de son effet bouclier contre les ondes électromagnétiques et de son effet purificateur de l’eau, l’on utilise la shungite afin :

- d’assurer un ancrage (autrement dit de se retrouver en résonance avec la terre, avec la nature, en quelque sorte, de se retrouver enraciné),

- de faire face à diverses douleurs dans l’organisme (la shungite est alors directement posée sur l’endroit douloureux),

- de procéder à des rééquilibrages organiques (toujours en utilisation directe de la shungite sur le corps, afin de redynamiser un organe par exemple, ou bien lutter contre une infection),

- ou bien énergétiques (en combinaison avec la stéatite),

- de faciliter les exercices de centrage, méditation, mémorisation, etc.,

- de faciliter le sommeil profond. Effectivement, la shungite agirait sur les ondes Delta de notre cerveau, qui permettent un sommeil profond et réparateur (mais je n’ai pas retrouvé cette information de façon systématique),

- de stimuler les défenses immunitaires,

- etc.

 

VI. Mon expérience

Je vais être très honnête : je n’ai pas pu tester toutes les propriétés de la shungite.

J’ai notamment utilisé l’appareil de biorésonance avec lequel je travaille, le Système Life (vous pourrez trouver plus d’information sur mon site ou mon blog si vous le souhaitez, mais je consacrerai plus tard un article à ce thème passionnant…) pour tester l'efficacité de ls ahungite.

● Nettoyage du champ électromagnétique

Indéniablement, la shungite possède de très belles propriétés dans ce domaine. J’ai ainsi pu contrôler les différences de champ électromagnétique pour plusieurs consultants, avant et après le port d’une shungite : l’efficacité est tout simplement remarquable.

La taille de la shungite intervient dans ce domaine : si la shungite est plutôt petite, la personne est protégée, mais elle seule. Avec une shungite de taille plus importante, j’ai pu constater une action sur le champ magnétique entourant la personne.

● Augmentation du niveau énergétique

Les personnes sensibles aux ondes électromagnétiques (je ne vais pas parler d’électrosensibilité, qui reste un terme pour des symptômes bien spécifiques) ont ressenti un réel mieux-être. Cela pouvait aussi se remarquer sur leur visage : lorsque je les rencontrais pour la seconde fois, c’est un peu comme si un voile ou un masque de fatigue était parti (avec un résultat bien supérieur à ce que la cure naturopathique en elle-même aurait pu donner, sans le concours de la shungite). Pour certaines, cela s’est même traduit par un vrai regain de dynamisme.

● Amélioration du sommeil

La plupart des consultants m’ont rapporté une amélioration de leur qualité de sommeil (un sommeil plus réparateur). C’est une donnée que j’ai effectivement constaté au niveau des ondes Delta, dont le déséquilibre n’apparaissait plus lors du contrôle en biorésonance.

J’ai toutefois pu noter que si la taille de la shungite n’est pas adaptée (par exemple une pierre de trop grande taille posée près du lit), alors c’est le contraire qui se produit, avec des difficultés d’endormissement (ce cas de figure m’a été reporté à deux reprises).

● Mieux-être

Globalement, les consultants m’ont parlé d’un sentiment de mieux-être, qui correspond à une cumulation des facteurs précédents, et ce dès les jours qui ont suivi leur acquisition d’une shungite.

● Les autres propriétés

Par ma propre expérience, je ne saurais pas dire si la shungite possède les propriétés citées plus haut. Il est tout-à-fait possible que cela soit vrai, mais les résultats obtenus chez les personnes que j'ai reçues en consultation ont été plus étalés dans le temps, et se sont surtout trouvés mêlés aux autres prises en charge naturopathiques (rééquilibrage alimentaire, phytologie, complémentations naturelles, rééquilibrage énergétique en ce qui concerne ma pratique).

Je me pose tout de même quelques questions à propos de l’ancrage : si la shungite provient effectivement d’une météorite, cette propriété n’est pas très logique… Cela n’a jamais été non plus quelque chose de flagrant, lorsque j’ai rencontré les consultants portant une shungite les fois suivantes (et en portant une moi-même, je ne ressens pas cet effet-là non plus). Ceci n’est que mon impression, et n’a pas valeur de témoignage scientifique !

 

VII. Quelques conseils

● La radioactivité en question

J’ai trouvé diverses controverses à propos de shungites radioactives, avec à nouveau des informations totalement contradictoires : dans certains sites ou livres, il est assuré de la totale « naturalité » de la shugite, alors que d’autres sources mettent fortement en garde pour des risques de radioactivité (mais je n’ai pas trouvé de documents scientifiques à ce sujet. Si vous en avez, je veux bien que vous me les fassiez parvenir, cela m’intéresserait beaucoup).

Personnellement, je ne suis jamais tombée sur des shungites irradiées, mais il est aussi vrai que je peux acheter mes pierres dans un très bon magasin de lithothérapie à Nice, avec en plus un nettoyage et une recharge énergétique (merci Christine !)

Par précaution, je conseillerais plutôt d’acheter sa shungite dans un magasin « sûr », et non sur internet. De plus, une pierre se touche, et se choisit…

● Shungite ou tourmaline noire ?

Certains préfèrent la tourmaline noire, pierre que l’on connaît depuis plus longtemps, et qui échappe au phénomène de mode de la shungite (et de son envolée de prix chez certains revendeurs un peu trop gourmands…)

En ce qui me concerne, j’utilise une shungite, mais tout est question de sensibilité : il faut prendre la pierre avec laquelle nous sommes le plus à l’aise. Je n’ai pas pu tester de tourmaline noire via la biorésonance (il faudra que je le fasse, tiens !), mais pourquoi pas.

A priori, il faut tout de même purifier souvent la tourmaline, qui se charge beaucoup plus rapidement que la shungite (et oui, les pierres de lithothérapie se nettoient. Mais nous parlerons de tout cela une autre fois…)

● La forme de la shungite

La shungite n’a pas tout-à-fait les mêmes actions suivant la forme qu’on lui donne.

Ainsi, en ce qui concerne la pyramide : à ma grande surprise (et cela m’a été confirmé par des magnétiseurs), j’ai constaté que les vibrations et donc les effets protecteurs d’une shungite sont différents suivant la disposition de la pierre. J’ai même été victime de cet effet, puisqu’une des orientations dans laquelle j’ai disposé la pyramide en la testant a provoqué une chute de tension vertigineuse.

La pyramide est bien sûr créée pour un travail ésotérique plus profond que la simple protection contre les radiations électromagnétiques : très sincèrement, je ne conseille cette forme que pour les personnes qui savent vraiment s’en servir. Sur le moment du test, je n’ai pas prêté attention, mais il faut respecter a priori un axe nord-sud (mais par rapport à quelle face ?...)

Les pendentifs ont sans doute une action plus spécifique en fonction de leur forme, et une valeur esthétique, mais je préfère de très loin la forme un peu brute, juste polie, de la shungite.

● La taille de la shungite

Les effets de la shungite ne seront pas les mêmes suivant sa taille. C’est pour cela aussi que je conseillerais d’acheter la shungite en magasin, afin de bénéficier du ressenti du vendeur. Il est bien sûr important que le magasin soit tenu par des personnes sérieuses, qui ressentent les « vibrations » des minéraux.

● L’eau de shungite

La shungite étant très riche en divers éléments, je ne conseillerais pas de boire l’eau de shungite tel que cela est parfois préconisé : n’oublions pas que la shungite contient de l’aluminium par exemple, ou encore d’autres éléments qui ne nous sont pas bénéfiques…

 

Conclusion

La shungite possède de très belles propriétés, à condition qu’elle soit très bien choisie. Ses capacités pour neutraliser les rayonnements sont plus qu'intéressantes. J’ai testé par exemple (et je l’ai toujours) un petit bloc de shungite collé à l’arrière du téléphone portable : si je mets mon mobile dans une poche, je ne ressens plus du tout sur le corps la douleur que je percevais systématiquement et qui me faisait vite ressortir mon appareil…

Je pense que la shungite est victime de son succès et du marketing qui l'accompagne, ce qui est bien dommage : elle est souvent revendue trop cher, ses belles qualités font surgir bien des détracteurs, et on lui prête sans doute trop de vertus ou défauts qu’elle ne possède pas…

Si vous êtes sensible aux rayonnements, toutefois, n’hésitez pas : courrez dans un bon magasin de litho, et je suis sûre que vous ne serez pas déçus du résultat !

Cet article est également présenté sur mon blog ou bien sur la page facebook de mon cabinet.

3 commentaires pour "La shungite : la pierre de guérison ?"

Portrait de shungite
J'aime 0

Rabais de noël! L'original de shungite de la Carélie. Garantie de Remboursement de 60 jours.
http://la-shungite.fr/

Portrait de Annie Marie
J'aime 0

Je voulais essayer, ne me dites pas quoi acheter cela?
http://shungit-store.com/shungit-store.html

Portrait de kev539
J'aime 0

Bonjour, pour ma part j'ai acheté cette shungite http://www.goyavi.com/64-shungite-grande-sph%C3%A8re.html . J'en suis plus que content.

Commentez l'article "La shungite : la pierre de guérison ?"

Exprimez vous !