Ostéochondrite (généralités)

Latin : latin ostéon : os et khondros : cartilage.

Définition 

L'ostéochondrite ou ostéochondrose est une anomalie de la croissance de l'os et du cartilage de certaines régions telles que l'épiphyse (extrémité d'un os), les corps vertébraux, l'apophyse (partie saillante d'un os), les petits os et certaines autres articulations.

Généralités 

Pour certains spécialistes cette pathologie appartient à une autre maladie : la nécrose aseptique, autrement dit la destruction de l'os sans infection est due à une insuffisance de vascularisation (apport de l'os).

On utilise également, pour désigner l'ostéochondrite, le terme d'épiphysite correspondant à celui de l'inflammation de l'épiphyse qui touche non seulement le cartilage et quelquefois l'os situé en dessous du cartilage c'est-à-dire l'os sous-chondral.

Épidémiologie 

L'ostéochondrite, qui apparaît entre 5 et 12 ans, concerne essentiellement le sexe masculin.

Classification 

  • L'ostéochondrite laminaire de ​Martin du Pan et Rutishauser correspondant à une pathologie atteignant les grosses articulations (surtout la hanche) des adolescents. Cette pathologie se caractérise par la présence de lésions de la membrane synoviale associées à celles du cartilage des articulations et de la zone osseuse, située en dessous du cartilage (d'où le terme de laminaire). Le patient se plaint de douleurs s'associant à une boiterie (claudication douloureuse), avec ankylose à l'origine d'une attitude caractéristique en flexion, rotation externe, et abduction (jambe écartée). L'évolution de cette affection se fait vers la raideur, et une infirmité, pouvant toucher les deux cotés et nécessitant, dans certains cas, une intervention orthopédique et une reconstruction plastique.
  • L'ostéochondrite déformante juvénile de la hanche (en anglais osteochondritis deformans juvenilis) appelée également : épiphysite fémorale supérieure, ostéochondrite primitive de la hanche, arthrite déformante juvénile, maladie de Perthes. Elle correspond à une atteinte de la zone d'ossification (noyau, tissu jeune destiné à devenir de l'os). Cette affection touche la tête fémorale qui prend un aspect fragmenté. Sans traitement, le tissu osseux a tendance à s'aplatir sur lui-même c'est-à-dire à se condenser, occasionnant de ce fait une coxa plana. L'évolution tardive de cette pathologie se fait vers l'arthrose. Au contraire, après traitement c'est-à-dire en libérant la pression qui s'exerce sur l'articulation, et donc sur ce jeune tissu destiné à devenir de l'os, en exerçant une traction de manière continue ou encore en pratiquant une intervention chirurgicale, l' ostéochondrite déformante juvénile de la hanche guérit sans laisser de séquelles.
  • L'ostéochondrite disséquante (en anglais osteochondritis dissecans) appelée également maladie de König correspond à une variété d'ostéochondrite survenant rarement et évoluant en 3 phases de destruction du tissu osseux situé en dessous du cartilage. Elle est associée à la formation d'un séquestre (parcelle de tissu osseux morte) qui tombe dans la cavité articulaire du genou. Ce type d'ostéochondrite touche essentiellement l'adulte jeune, frappant par ordre de fréquence le genou, le coude, la hanche.
  • L'ostéochondrite vertébrale infantile appelée également vertebra plana.
  • L'ostéochondrite vertébrale ou dystrophie de croissance appelée également maladie de Scheuermann au cours de laquelle les plateaux vertébraux sont atteints.
  • L'ostéochondrite ischio-pubienne de Van Neck-trois Odelberg.
  • L'ostéochondrite primitive de la hanche appelée également ostéochondrite déformante juvénile de la hanche.
  • La maladie de Sever est une ostéochondrite du pied, et plus spécifiquement du calcanéum c'est-à-dire de l'os du pied qui forme la saillie du talon.

Aucun commentaire pour "Ostéochondrite (généralités)"

Commentez l'article "Ostéochondrite (généralités)"