Cartilage et sport

Définition 

Différentes études ont apporté la preuve que les sportifs de haut niveau souffraient des cartilages mais que, à l'opposé, une insuffisance d'activité était nocive pour ce tissu.

Généralités 

L'activité physique, quand elle est adaptée, représente un plus pour le tissu cartilagineux. Mais le sport intensif favorise l'arthrose et ce sont essentiellement dans les disciplines qui comportent des brusques changements de direction que les lésions chondrales (du cartilage) sont visibles.

La pratique d'une activité physique modérée mais également variée est susceptible d'être à l'origine d'une amélioration de la composition histologique du cartilage et de prévenir ainsi la survenue d'arthrose.
Grâce aux modifications anatomiques des muscles et des articulations, l'exercice permet d'entretenir les qualités mécaniques du cartilage grâce à des disciplines comme le vélo, la natation, l'aquagym, le stretching, la marche ou la musculation.

Certaines équipes médicales (McMaster W. C. et col) ont permis de démontrer, grâce à certaines études, que les lésions des tendons étaient favorisées par l'activité physique. Ces lésions sont en rapport direct avec la tension qu'exercent les muscles sur les tendons mais aussi avec l'antagonisme des articulations elles-mêmes. Dans ce cas, le traitement passe par une rééducation ou un réentraînement du tendon à des forces progressivement croissantes. L'arrêt de l'activité physique n'est pas toujours conseillé.

Aucun commentaire pour "Cartilage et sport"

Commentez l'article "Cartilage et sport"