Goitre (généralités)

Définition 

Un goitre se caractérise par une hypertrophie c'est-à-dire une augmentation de volume de nature bénigne (non cancéreuse) de la glande thyroïde, survenant de façon diffuse et généralement visible.
Le terme goitreux désigne un individu atteint d'un goitre et  essentiellement du goitre endémique.
Le terme goitrigène désigne ce qui provoque le goitre.

Généralités 

Un goitre correspond finalement à une tuméfaction (augmentation de volume) de la glande thyroïde s'accompagnant d'une inflammation du tissu glandulaire avec ou pas de trouble du fonctionnement de la glande thyroïde.

Épidémiologie 

Le goitre est particulièrement fréquent puisqu'il concerne environ 900 millions d'individus sur la planète.
Il s'agit d'une maladie généralement familiale dont la fréquence augmente avec l'âge et atteignant plus fréquemment les femmes que les hommes.
À travers la planète, certains pays et certaines régions généralement montagneuses sont particulièrement concernés par cette pathologie; il s'agit notamment de (liste non exhaustive) :

  • Le Massif central et la Bretagne en France
  • La Kabylie en Algérie
  • Les Andes
  • L'Himalaya

Classification 

Il existe de nombreuses variétés de goitre (liste non exhaustive) :

  • Le goitre endémique appelé également goitre myxœdèmateux est une maladie endémique survenant dans certaines régions montagneuses telles que les Alpes les Pyrénées en France. Cette affection se caractérise par l'apparition de tuméfactions± volumineuses de la glande thyroïde portant justement le nom de goitre. À cela s'associent des troubles quelquefois importants (crétinisme chez l'enfant). Le goitre endémique est le résultat d'une carence essentiellement en iode.
  • Le goitre épidémique ressemble au goitre endémique et se caractérise par la survenue de grosseurs qui apparaissent au niveau de la glande thyroïde. Le goitre épidémique appelé également goitre aiguë, apparaît sous forme de petites épidémies dans les régions où il existe déjà des goitres endémiques. Ce type de goitres disparaît généralement relativement rapidement à condition que les malades quittent la région concernée.
  • Le goitre multinodulaire est un goitre simple constitué de plusieurs nodules (grosseurs). Il évolue sur une longue période durant laquelle il est susceptible de se transformer en goitre multinodulaire toxique. Dans ce cas, des signes de thyréotoxicose apparaissent mais le patient ne présente pas de symptômes de la maladie de Basedow ou bien ceux-ci sont discrets, comportant uniquement des perturbations de l'appareil cardiaque et vasculaire à type de fibrillation (battements inefficaces) des oreillettes et de défaillance cardiaque (difficulté pour le coeur d'assurer sa fonction de pompe). La thyréotoxicose est l'ensemble des symptômes dus à une quantité trop importante d'hormone thyroïdienne dans le sang. Cette affection entraîne des tremblements des extrémités, une certaine émotivité, une nervosité, une anxiété plus ou moins importante, une intolérance à la chaleur, une agitation, un excès de sécrétion de sueur, des troubles digestifs entre autres symptômes. Habituellement, la thyréotoxicose s'observe au cours de la maladie de Basedow et résulte parfois d'une absorption en trop grande quantité d'hormones thyroïdiennes.
  • Le goitre compressif est un goitre dont l'évolution spontanée est susceptible de créer des complications liées à la compression des organes de voisinage. Il peut s'agir de l'appareil respiratoire, de l'oesophage, de la trachée, du larynx, du pharynx etc.. Dans ce cas les symptômes sont en relation directe avec l'organe concerné : dysphagie (difficulté à avaler), dysphonie (difficulté à émettre des sons), dyspnée (difficulté à respirer), modification de la voie (compression du nerf récurrent), oedème du cou (compression de la veine cave) etc. Ce type de goitres nécessite une intervention comportant une ablation subtotale (presque complète) de la glande thyroïde. Après cette thyroïdectomie il est indispensable de donner des hormones thyroïdiennes.
  • Le goitre plongeant. Appelé également goitre endothoracique, cette variété de goitre a une propension à envahir la poitrine car il est volumineux. Ce type de goitre est également compressif. Souvent méconnu le goitre plongeant est considéré à tort comme une maladie pulmonaire et plus précisément confondu avec de l'asthme.
  • Le goitre bénin métastatique est le nom donné à certaines tumeurs de la glande thyroïde dont l'évolution se fait lentement, ressemblant à des adénomes bénins et entraînant des tumeurs secondaires généralement du tissu osseux. Il s'agit en fait de tumeurs malignes (adénocarcinomes ou adénomes malins).

Anatomie 

La zone hypertrophiée se situe juste au-dessus du cartilage de la pomme d'Adam.

Aucun commentaire pour "Goitre (généralités)"

Commentez l'article "Goitre (généralités)"