L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation a lancé un appel à la vigilance vis à vis des boissons énergisantes (appelées BDE : boissons dites énergisantes) en raison des risque prouvés sur la santé des consommateurs.

Boissons énergisantes : ce qu'il faut savoir

Red Bull, Monster, Burn, ... Depuis 2008, ces nouvelles boissons promettent à leurs consommateurs de booster leur énergie.
On compte aujourd'hui une centaine de marques sur le marché français.

Caractéristiques des boissons énergisantes
Les boissons énergisantes sont des sortes de sodas, auxquels on ajoute divers ingrédients censés stimuler l'organisme, voire le doper : de la caféine, de la taurine (dérivé d'acide aminé, classé parmi les neurotransmetteurs, naturellement présent dans l'organisme humain ainsi que dans celui de nombreux animaux), du ginseng (stimulant), du guarana (plante aux propriétés stimulantes, à très forte teneur en caféine), des vitamines B, des édulcorants (produits, le plus souvent artificiels, donnant une saveur sucrée).
 

Il ne faut pas confondre boisson énergisante et boisson énergétique !
Les boissons énergétiques sont des produits spécifiquement conçus à l'usage des sportifs. Leur composition vise à faciliter la récupération après l'effort en compensant les pertes hydriques (pertes en eau dues notamment à la transpiration), et en aidant à la décontraction des muscles (prévention des crampes). Ce type de boisson est donc réservé aux activités sportives intenses, prolongées, ou en compétition.

Les boissons énergisantes ne sont pas du tout conçues pour l'effort sportif, elles sont même contre-indiquées avant un effort : non seulement leur composition ne répond pas aux besoins des sportifs et n'aident ni à l'effort, ni à la récupération, mais elle met en danger la santé du consommateur sportif (avis des experts de l'Anses)

Les chiffres d'un vrai succès commercial
Une enquête au niveau européen (16 pays, 52000 personnes) révèle que 18% des enfants (3-10 ans), 68% des ados (10-18 ans) et 30% des adultes consomment ces boissons dites énergisantes.  
12% des jeunes (10-18 ans) en boivent jusqu'à 7 litres par mois
Plus de 1 sur 2 mélange boisson énergisante et alcool.

Les Français quant à eux en consomment chaque année 40 millions de litres :

  • ​41% autour d'une activité sportive
  • 32% lors de moments festifs
  • 25% boivent plus d'1/2 litre en une journée
  • 16% en mélange avec de l'alcool

Pourquoi un tel succès ?
Les boissons énergisantes sont essentiellement consommées pour leur promesse d'effet booster sur l'énergie (notamment avant de faire du sport), pour prolonger l'éveil (notamment en soirée, ou pour étudier), et pour leur goût.

Pourquoi les boissons énergisantes sont-elles dangereuses ?

  • À cause de leur composition, notamment la caféine (l'équivalent de 2 expressos de 50 ml par canette de 250 ml ) qui  est un puissant diurétique (elle augmente la sécrétion d'urine). Consommée en excès, la caféine cause accélération du rythme cardiaque, stress, troubles du sommeil, anxiété, palpitations, crises d'épilepsie, sensation d'oppression, ... Or, ces boissons sont souvent associées à l'alcool en soirée : alcool + caféine + danse (qui s'apparente parfois à un exercice physique intense et prolongé) entraînent une déshydratation qui peut provoquer des accidents cardiaques (une jeune fille de 16 ans, qui avait bu des mélanges d'alcool et de boissons énergisantes, est décédée de mort subite au cours d'une soirée, juste après s'être arrêtée de danser).
  • À cause du risque accru d'ivresse : "la caféine et la taurine diminuent la perception des conséquences de l'absorption d'alcool, sans en diminuer bien évidemment les effets"  (Dr Chevalier)
  • À cause de leur image trompeuse : en utilisant la notion d'énergie et en misant sur la confusion énergétique/énergisant, ces boissons laissent entendre qu'elles augmentent le potentiel physique. Or, ces boissons contiennent des excitants qui au contraire fatiguent l'organisme. Leur composition ne convient absolument pas à l'effort physique. Pire, en augmentant la diurèse (sécrétion de l'urine), elles mettent en danger le sportif qui s'expose à la déshydratation (risque de graves troubles rénaux, cardiaques, ...).
  • On peut également s'inquiéter des multiples ingrédients, dont on ne connaît les interactions ni entre eux, ni avec les médicaments (risques d'AVC ou d'accidents cardiaques). 
     

Ce qu'ont constaté les médecins
Un certains nombre de symptômes sont retrouvés de façon récurrente chez des consommateurs de boissons énergisantes :

  • Troubles cardiaques : tachycardie, troubles du rythme cardiaque
  • Troubles psychiatriques : agitation, angoisse, confusion
  • Troubles neurologiques : tremblements, vertiges, crises d'épilepsie

​​Le Dr Laurent Chevalier a été l'un des premiers à alerter les pouvoirs publics sur la dangerosité des boissons énergisantes. Il préconise entre autre la diminution de moitié de leur concentration en caféine, une forte réduction (voire la suppression) de la taurine, un étiquetage qui indique clairement les personnes qui doivent éviter d'en consommer (voir ci-dessous). Cependant, selon lui, "les interdire risquerait de renforcer l'attractivité de ces produits, qu'il serait toujours possible de se procurer dans les pays voisins. Or, il y a déjà une forme d'attirance des jeunes pour ces produits, justement parce qu'ils les perçoivent comme un peu transgressifs".

En conclusion

  • Il ne faut pas associer boissons énergisantes et alcool
  • Il ne faut pas associer boissons énergisantes et activité physique intense
  • Il ne faut pas associer boissons énergisantes et café
  • Les boissons énergisantes sont fortement déconseillées aux catégories suivantes :
    • les femmes enceintes (risque d'accouchement prématuré)
    • les enfants
    • les adolescents
    • les personnes sensibles aux excitants
    • les personnes ayant un rythme cardiaque irrégulier
    • les personnes sous traitement médicamenteux

 

Suivant La correction de gynécomastie : la chirurgie des seins chez l'homme

Aucun commentaire pour "Boissons énergisantes : ce qu'il faut savoir"

Commentez l'article "Boissons énergisantes : ce qu'il faut savoir"