Diurétique

Définition 

Un diurétique est le terme caractérisant de façon générale, ce qui augmente la sécrétion urinaire. 

Généralités 

Le plus souvent le terme diurétique est utilisé pour désigner des médicaments dont le rôle est d'accroître la sécrétion rénale de l'eau, et des électrolytes (sodium et chlore sous forme de sel de chlorure de sodium appelé vulgairement sel de table).

On devrait donc parler plus exactement de salidiurétique plutôt que de diurétique tout court.

L'action d'un salidiurétique est le suivant : 

  • Par osmose (voir ci-après) le diurétique fait sortir le sel du sang vers les urines entraînant avec lui de l'eau
  • Par plasma sanguin (partie liquide du sang).

Classification 

On distingue plusieurs variétés de diurétiques dont l'action porte sur différents sites.

Le long des structures du rein (voir rappel anatomique du rein) les diurétiques agissent :

  • En modifiant le transport du sodium.
  • En réduisant la réabsorption du sodium.
  • Et consécutivement en augmentant son élimination dans les urines et simultanément celle de l'eau.

Il existe trois types de diurétiques selon leur action sur un segment du néphron (unité fonctionnelle du rein) ou un autre :

  • Diurétiques thiazidiques : bendrofluméthiazide, chlortalidone, chlorpamide, hydrochlorothiazide, xipamide.
  • Diurétiques de l'anse : bumétanide, furosemide.
  • Diurétiques épargnants le potassium : amiloride, triamtérène, antialdostérone (canrénoate de potassium et spironolactone).

Classification pour les spécialistes :

Diurétiques hypokaliémiants ce sont :

  • Les dérivés de la thiazide et apparentés :
    • A action courte : clopamide, hydrochlorothiazide, téclothiazide, xipamide.
    • A action intermédiaire : bendrofluméthiazide, polythiazide.
    • A action prolongée : chlortalidone.
  • Dérivés thiazidiques permettent d'augmenter l'excrétion dans l'urine du sodium et de l'eau, ce sont à proprement parler les salidiurétiques. Ils agissent par inhibition sur la résorption dans le tube distal. De plus ils permettent l'augmentation de l'excrétion du potassium par sécrétion tubulaire distale, il s'agit là d'une action hypokaliémiante.
  • Diurétiques de l'anse : furosemide, bumétanide. Ils permettent d'inhiber la réabsorption du sodium et de l'eau au niveau de la partie ascendante de l'anse de Henle. Ces médicaments sont également efficaces en cas d'insuffisance de la filtration rénale proprement dite (insuffisance rénale).

Diurétiques hyperkaliémiants c'est-à-dire épargnant le potassium. Cette variété de diurétiques agit sur le tube rénal distal et favorise l'élimination du sodium et de l'eau ainsi que la rétention du potassium.

  • A action directe : amiloride, triamtérène.
  • Antagoniste de l'aldostérone : spironolactone.

Diurétiques inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (acétazolamide). Cette variété de diurétique permet l'augmentation de l'excrétion urinaire des bicarbonates et provoque par ailleurs une acidose hyperkaliémique. Ces diurétiques sont utilisés dans le traitement du glaucome.

Diurétiques osmotiques : mannitol. Cette variété des diurétiques est à l'origine d'une diurèse aqueuse et est utilisée pour le traitement de l'œdème du cerveau.

Anatomie 

La structure du rein est complexe : il est constitué par la juxtaposition de millions de petits reins en miniature.

Chacune de ces structures microscopiques possède une fonction de filtration, et constitue une unité anatomique appelée néphron.

Les néphrons, dont le nombre est supérieur au million pour un rein, comportent chacun un petit tube appelé le tube urinifère. Autour de lui s'organise un réseau de capillaires, au niveau desquels, les échanges entre le sang et l'urine vont se faire.

  • La première partie du néphron est constituée par une structure appelée le glomérule ou corpuscule de Bowman. Il s'agit d'une espèce de poche, composée d'une double paroi extrêmement fine, où vient se loger un enchevêtrement de toutes petites artérioles appelées le peloton capillaire du glomérule ou glomérule de Malpighi. Ce petit amas de glandes et de vaisseaux est l'élément qui assure la filtration du sang. Les glomérules de Bowman constituent la partie externe du rein appelée également zone corticale.
  • La deuxième partie du néphron est constituée par le tube contourné. Il fait suite à la capsule de Bowman, et l'on distingue trois segments en forme d'épingle à cheveux : le tubule proximal. A la suite de la capsule de Bowman se trouve l'anse de Henle puis le tubule distal. Chaque tube débouche dans un canal commun à plusieurs néphrons, le canal collecteur, qui s'ouvre dans le bassinet au départ de l'uretère. Les tubules profonds constituent la médulla.

                                                                        

Aucun commentaire pour "Diurétique"

Commentez l'article "Diurétique"