Vaccination antituberculeuse (BCG)

Définition 

La vaccination antituberculeuse est obligatoire en Europe. Elle doit être pratiquée avant l'entrée en collectivité, et au plus tard à l'âge de six ans. Ensuite, il est nécessaire de pratiquer un test tuberculinique jusqu'à l'âge de 16 ans, et en cas de négativité, de refaire un BCG. Cette épreuve tuberculinique est pratiquée environ trois mois après la vaccination. La vaccination doit être répétée si le patient montre une réaction négative.

Généralités 

La vaccination par le BCG semble préférable à l'entrée de l'école ou avant la puberté plutôt qu'à la naissance, ceci en raison de l'amélioration constante des conditions socio-économiques qui font que l'incidence de la tuberculose est moindre.En Amérique du Nord, depuis l'apparition d'un nombre plus important de souches de bactéries résistantes aux antibiotiques antituberculeux, la vaccination par le BCG est recommandée dans les cas suivants :

  • Quand le nombre de tuberculose dans le milieu où vit l'enfant s'approche ou excède 1 %
  • Quand l'enfant vit dans un milieu où sévit le bacille de la tuberculose et plus particulièrement des souches résistantes aux antibiotiques utilisés contre la tuberculose (isoniazide, rifampicine)
  • Quand l'enfant présente des contre-indications à l'utilisation de l'isoniazide utilisé pour prévenir la maladie (prophylaxie)
  • Il existe quelques cas (très rares), où l'enfant est porteur à la naissance d'un syndrome d'immunodéficience méconnu de l'équipe médicale : dans ce cas, la vaccination par le BCG entraîne une infection mortelle.

    Aucun commentaire pour "Vaccination antituberculeuse (BCG)"

    Commentez l'article "Vaccination antituberculeuse (BCG)"