Néphropathie urique

Définition 

La néphropathie urique, est une affections des reins au sens large du terme, se caractérisant par un dépôt (précipitation) d'acide urique dans les tubules rénaux. 

Généralités 

Les tubules rénaux constituent la deuxième partie du néphron, qui est l'unité fonctionnelle d'un rein où s'élabore l'urine définitive, à partir de l'urine brute ou primitive.

Un néphron est constitué d'un glomérule et d'un tube rénal.

                                                                              

Classification 

On distingue habituellement, suivant la zone du rein qui est atteinte :

  • Les glomérulopathies ou néphropathies glomérulaires, se caractérisant par une atteinte des glomérules (petit amas vasculaire assurant la filtration du sang au niveau du rein). Cette pathologie se rencontre au cours de la glomérulonéphrite aiguë, du diabète, ou de la néphrose lipoïdique.
  • Les tubulopathies ou néphropathies tubulaires, qui sont liées à une atteinte du tube urinifère, comme dans la nécrose tubulaire aiguë.
  • Les néphropathies interstitielles appelées également néphrites interstitielles, se traduisent par une atteinte du tissu de soutien des néphrons (au nombre d'un million, il s'agit de l'unité fonctionnelle du rein comprenant le glomérule et le tubule). Cette pathologie se rencontre au cours de certaines intoxications par les médicaments, ou après une infection comme dans la pyélonéphrite.
  • Les néphropathies vasculaires telles que la néphro-angiosclérose qui est la sclérose des artérioles (minuscules artères) du rein, parfois secondaire à une augmentation de la tension artérielle mal ou pas soignée. La néphropathie vasculaire caractérise également une atteinte des vaisseaux du rein de façon générale.

Aucun commentaire pour "Néphropathie urique"

Commentez l'article "Néphropathie urique"