Acide urique

Définition 

L'acide urique provient de la destruction (dégradation) des acides nucléiques contenus dans les aliments :

  • L’acide désoxyribonucléique (ADN)
     
  • L’acide ribonucléique (ARN) 
     

Certains aliments, comme le foie, le ris de veau, certains poissons et volailles) sont particulièrement riches en acides nucléiques.

 

                                                                    

Généralités 

L’ADN et l’ARN contiennent des bases puriques constituées de substances appelées purines :

Les purines sont soit d’origine alimentaire, soit synthétisées par l’organisme. Leur dégradation aboutit à l’acide urique, dont une trop grande quantité dans le sang (hyperuricémie) provoque la goutte.

L’acide urique doit normalement être filtré par les reins et éliminé par les urines. De cette façon, l’uricémie (taux d’acide urique dans le sang) peut se maintenir dans des limites acceptables par l’organisme.

Dans le cas contraire, quand la fonction rénale est insuffisante, le taux d’acide urique augmente dans le sang, spécialement en cas de :

  • maladie héréditaire entraînant une anomalie de fonctionnement des enzymes de l’organisme.
     
  • apport trop important d’aliments contenant des purines.

L’excès d’acide urique dans le sang a tendance à entraîner la formation de cristaux (sortes de petites pierres), à l’origine des crises de goutte et de lithiase rénale (calculs).

 

                                                                             

Aucun commentaire pour "Acide urique"

Commentez l'article "Acide urique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.