Lymphe et système lymphatique

Définition 

Le système lymphatique est l'ensemble des structures qui participent dans le processus de défense de l’organisme (défense immunitaire), et joue également un rôle dans la circulation en dehors de la circulation artérielle et veineuse proprement dite.

 

Généralités 

Le système lymphatique comprend :

Les organes lymphoïdes :

 

Les vaisseaux lymphatiques : 

A l’intérieur des vaisseaux lymphatiques circule un liquide : la lymphe, translucide, issue du sang.

 

PHYSIOLOGIE - FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME LYMPHATIQUE

Le rôle de la circulation lymphatique est de drainer la lymphe vers le courant sanguin veineux, qui est lui-même un système circulatoire de retour du sang de la périphérie (organes) vers le cœur, contrairement aux artères qui, elles, emmènent le sang du cœur vers la périphérie.

Le réseau lymphatique, présent dans l’organisme parallèlement aux artères et aux veines (dans la même gaine), ne fonctionne pas comme une artère (c’est-à-dire grâce à l’aide du cœur qui joue le rôle de pompe). Ceci signifie que la pression qui réside à l’intérieur d’un vaisseau lymphatique est relativement faible.

La lymphe circule à la manière du sang dans une veine, et le mouvement de ce liquide translucide est dû à la contraction des muscles (des bras, des jambes, etc.) mais également à la respiration des poumons.

Enfin, il existe des valvules lymphatiques qui empêchent le liquide lymphatique de revenir en arrière (reflux), et la pulsation des artères elles-mêmes (pouls) favorise les mouvements du liquide lymphatique.

Le transport de la lymphe n’est pas toujours assuré convenablement et, comparativement à celui du sang veineux, il est beaucoup plus lent.

Notre corps contient environ 3 litres de liquide lymphatique. Les vaisseaux lymphatiques comportent, sur leur trajet, des ganglions lymphatiques, constitués d’une capsule contenant une variété de globules blancs appelés lymphocytes, produits par ces ganglions.

Le système lymphatique est constitué de deux variétés de ganglions :

  • Les ganglions superficiels, dont les plus volumineux sont situés aux plis de l’aine, sous les aisselles et de chaque côté du cou
     
  • Les ganglions profonds, situés au niveau du bassin, à l’entrée et à la sortie des vaisseaux dans le poumon et le long de l’aorte (qui est l’artère la plus volumineuse de l’organisme).

La lymphe est le résultat d’une sorte de filtration du sang à partir de tous petits vaisseaux de l’organisme (capillaires), dont le résultat est un liquide contenant énormément d’eau (lympha = eau) avec des protéines, des graisses qui ont été absorbées dans le tube digestif et des éléments permettant la défense de l’organisme.

Si le système veineux constitue le transport le plus important permettant au sang de retourner vers le cœur, le système lymphatique autorise un retour beaucoup plus lent, et donne à l’organisme, la possibilité de pouvoir réellement épurer les liquides qui baignent notre organisme. Dans ces liquides se trouvent des agents infectieux, les résultats de nombreuses réactions chimiques, des débris des cellules et des corps étrangers, dont l’organisme a besoin de se débarrasser. Ceux-ci sont contenus dans la lymphe, et seront éliminés au niveau des ganglions lymphatiques.

Les canaux lymphatiques démarrent à la partie inférieure de l’organisme puis se dirigent vers la base du thorax où ils se réunissent dans la citerne de Pecquet, pour former le canal thoracique, qui traverse le diaphragme. Ils prennent ensuite la direction de la partie postérieure du médiastin (zone du thorax contenant le cœur) et rejoignent à ce niveau un autre gros tronc lymphatique provenant du bras gauche, et de la moitié gauche de la tête, puis finissent par se jeter dans les veines jugulaires et sous-clavière gauche, situées à la base du cou. La lymphe de la partie droite de l’organisme se jette dans la veine sous-clavière droite.

Les ganglions lymphatiques sont le point de rencontre des vaisseaux lymphatiques, dont le principal est le canal thoracique. Les vaisseaux lymphatiques convergent vers les ganglions lymphatiques, que l’on rencontre en général à proximité des vaisseaux sanguins (artères et veines).

Le rôle des ganglions lymphatiques est d’assurer continuellement la filtration naturelle des liquides de l’organisme. Ce rôle d’épuration de la lymphe s’accompagne de celui de la fabrication des lymphocytes (variété de globules blancs) et permet également le contact des cellules de défense de l’organisme avec les antigènes (corps étranger, microbes) afin de faciliter les défenses spécifiques en cas d’infection. Le ganglion lymphatique possède une forme de haricot, de taille variable. Il est entouré d’une capsule contenant un tissu lymphatique où réside la « fabrication » des lymphocytes.

L’intérieur du ganglion lymphatique proprement dit, est constitué d’une zone médullaire (centrale) et d’une zone corticale (périphériques, externe). C’est au niveau de la zone corticale que l’on trouve les follicules lymphoïdes, où siègent les lymphocytes, et plus particulièrement les lymphocytes B.

L’arrivée de la lymphe au niveau de ganglions se fait par sa périphérie, puis elle s’écoule lentement à travers un système de ramifications de tout petits vaisseaux appelés les sinus. Elle pénètre ensuite à l’intérieur même du ganglion pour subir sa filtration.

 

 

 

 

 

Crédit photo : Illustration of female body lymphatic system - S K Chavan - Shutterstock.com

 

Forum : discussions concernant "Lymphe et système lymphatique"

  • hématome cérébral ... petite clinique, elle a subi un scanner qui a décelé un hématome cérébral. Après ce diagnostic, elle a été ammenée dans le ...
  • ... T1 et T2 entourée d’œdème Parenchymateux et gonflement cérébral Les structures médianes sont en place Le système ventriculaire ... de la base du crane Conclusion Examen IRM objectivant Un hématome temporo-pariétal gauche entoure d’œdème cérébral sans ...
  • hématome cérébral ... Bonjour Un hématome sousdural consécutif à un traumatisme cranien (sans séquelles ...
  • Engagement cérébral ... de 76 ans est hospitalisé depuis 3 semaines en raison d'un hématome sous dural. Mon père a des problèmes sérieux d'artérite. Il ...
  • ... de dire si il était vivant, à cause d'un oédème ou hématome cérébral qui brouillait tous les électro les rendants ininterprétables. Les ...
Lancez une discussion sur le forum

1 commentaire pour "Lymphe et système lymphatique"

Portrait de Fabien L
J'aime 0

Pouvez vous plus vulgariser les problèmes lymphatiques, en énumérer une liste et des signes qui soi facilement reconnaissable ?
Par exemple des bosses qui pousse partout (œdèmes) , le docteur dit c'est rien, et d'année en année ca pousse toujours ??? Dites moi c'est quoi la cause pour que je puisse remédier à cet état de fait.

Commentez l'article "Lymphe et système lymphatique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.