Epicondylite

1

Définition 

L'épicondylite est l'inflammation douloureuse de l'épicondyle (saillie osseuse) de l'avant-bras.

 

Généralités 

L'épicondylite vraie, c'est-à-dire liée à une inflammation des gaines et des tendons d'insertion sur le périoste, est due à une surcharge de travail des muscles s'insérant sur l'épicondyle.

Cette compression peut avoir lieu :

  • soit au niveau du rachis cervical (colonne vertébrale correspondant au cou)
     
  • soit au niveau de l'articulation entre le radius et l'humérus

 

CAUSES

  • surmenage dû à la répétition de gestes ménagers, professionnels ou sportifs : les mouvements qui entraînent le plus souvent la survenue d'épicondylite sont les mouvements de vissage (professionnels du bâtiment).
     
  • les sportifs les plus souvent concernés par cette affection ostéo-tendineuse sont les joueurs de tennis, qui présentent en plus un surmenage des muscles et des tendons s'insérant sur l'épicondyle au niveau du coude
     
  • on a remarqué également que les lésions cervicales à type de " blocage " sont quelquefois sources d'épicondylite. Le terme de blocage est ici utilisé pour traduire une notion de diminution de mobilité du rachis cervical dans son ensemble, ou centrée sur la quatrième ou la cinquième vertèbre cervicale.

 

SYMPTÔMES

Le symptôme majeur de l'épicondylite est la douleur :

  • douleur apparaissant au mouvement de supination (mouvement de vissage), ou d'extension violente du poignet quand la main est en position de pronation (elle saisit quelque chose paume vers le bas). Les mouvements de rotation de l'avant-bras (de l'extérieur vers l'intérieur, ou de l'intérieur vers l'extérieur) provoquent une douleur généralement violente.
     
  • douleur localisée à la face externe du coude (au niveau du creux « du coude) qui apparaît quand le bras est tendu, susceptible d'irradier vers la main (plus précisément vers l'avant-bras) et quelquefois vers l'épaule.
     
  • douleur exacerbée (augmentée) par les mouvements de rotation de l'avant-bras surtout quand ce mouvement est contrarié : l'observateur (qu'il soit médecin, ostéopathe, méso-thérapeute, kinésithérapeu) empêche la rotation de l'avant-bras de l'extérieur vers l'intérieur, ou de l'intérieur vers l'extérieur.

 

DIAGNOSTIC

  • l'examen radiologique de l'articulation est le plus souvent normal
     
  • le diagnostic est donc porté uniquement par l'examen clinique
     
  • la survenue de la douleur à la palpation et à la mobilisation de l'avant-bras ainsi qu'à la flexion du coude aident à poser le diagnostic

Diagnostic différentiel

L'épicondylite ne doit pas être confondue avec :

  • l'épicondylalgie (douleur de l'épicondyle) due à une radiculopathie (atteinte de la racine nerveuse du nerf du territoire innervant le coude) le plus souvent liée à une compression du nerf radial
     
  • l'épitrochléite (appelée également coude du joueur de golf) qui ressemble à s'y méprendre à l'épicondylite du joueur de tennis, mais s'en différencie par sa symptômatologie.

 

 

TRAITEMENT

  • modification des habitudes de travail ou d'entraînement avec correction des mouvements ayant entraîné la survenue de l'épicondylite
     
  • antalgiques (médicaments antidouleur)
     
  • immoblisation stricte
     
  • anti-inflammatoires
     
  • ostéopathie
     
  • mésothérapie (sans adjonction de corticoïdes)
     
  • plus rarement, infiltrations de corticoïdes

 

 

Aucun commentaire pour "Epicondylite"

Commentez l'article "Epicondylite"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.