Dermatologie (avancées médicales 2005)

Définition 

Des asticots pour nettoyer les plaies...

Du nouveau dans le traitement du mélasma...

Suturer des plaies sans fil...

Amélioration de la prise en charge du psoriasis...

La lumière pour soigner...

Généralités 

La terme de larvothérapie est un traitement qui consiste à utiliser des asticots qui permettent la détersion des plaies. Cette technique prometteuse, connue depuis le XVIe siècle, est à nouveau utilisée dans les services de dermatologie pour éliminer les tissus superficiels nécrosés (morts). Certains pays comme le Danemark utilisent ces techniques depuis l'année 2002, en particulier chez les diabétiques.

Le mélasma est une dermatose (maladie de peau) correspondant à la présence de deux couleurs sombres (tirant sur le noir) et s'observant chez certains vieillards, particulièrement aux membres inférieurs. 2005 a vu sa prise en charge thérapeutique s'améliorer par application de rucinol grâce à une étude effectuée sur 32 patientes, étude en double aveugle contre placebo. L'hyperpigmentation, c'est-à-dire l'exagération de la coloration cutanée, a été modifié par application de ce médicament au bout de trois mois.

L'octyl-cyaloacrylate est le nom barbare d'une molécule qui permet de fermer les plaies en constituant un film souple et résistant. En fait, il s'agit d'une colle à suturer qui évite d'effectuer une anesthésie puis des pansements et de retirer ensuite les fils de suture. D'autre part, cette nouvelle colle permet au patient de prendre des douches une heure seulement après sa pause. Cette colle est utilisée dans les services d'urgence à l'hôpital ou en clinique, en cabinet privé et en service de chirurgie. L'application de ce produit nécessite au préalable le nettoyage convenable de la plaie et des lèvres de celles-ci qui doivent d'autre part être susceptibles de s'affronter correctement. Enfin, il est nécessaire de ne pas être confronté à des contraintes mécaniques au niveau de la peau de la plaie.

Le psoriasis est une maladie bien connue du grand public. Une molécule, l'éfalizumab, qui est un anticorps (pour les spécialistes : monoclonale recombinant) agit sur les lymphocytes T. (variété de globules blancs) et empêche leur adhésion aux autres cellules. Les phénomènes de cascades, pour décrire le système immunitaire qui est mis en branle au cours de cette affection dermatologique, est modifié de plusieurs façons. Ce phénomène physiopathologique est utilisé pour améliorer la prise en charge thérapeutique du psoriasis.

La photothérapie, qui est tout simplement l'utilisation de la lumière pour soigner certaines maladies, existe depuis un siècle. Elle est maintenant utilisée pour soigner certaines dermatoses de manière inhabituelle quant à l'utilisation de cette thérapeutique. Après application d'acide aminolévulinique, les kératoses actiniques et les carcinomes basocellulaires relèvent de cette thérapeutique.

Aucun commentaire pour "Dermatologie (avancées médicales 2005)"

Commentez l'article "Dermatologie (avancées médicales 2005)"