Clonus

Grec : klonos : agitation

Définition 

Le clonus est une réaction réflexe qui se retrouve dans certaines pathologies nerveuses affectant le système nerveux central, et en particulier en cas de lésion du faisceau pyramidal (qui est capable de contrôler l'excitation des muscles, ainsi que leur contraction volontaire). Il peut aussi être une réaction réflexe normale en réponse à l'étirement d'un muscle.

 

Généralités 

Le clonus se traduit par une série de contractions rapides, rythmiques, et réflexes (involontaires), que l’on peut considérer comme des spasmes (en anglais spasms),
dues à l’étirement de certains muscles. Quand le clonus se prolonge dans le temps, il est témoin d’une lésion du faisceau pyramidal (en anglais pyramidal beam). En effet, cette voie freine habituellement l’hyperexcitabilité, autrement dit l’excès d’excitation à l’origine de ces contractions.

 

 

Classification 

On distingue plusieurs types de clonus (liste non exhaustive) :

  • Le clonus de la main se caractérise par une contraction spasmodique (contraction entraînant un spasme), due à l’extension de la main sur l’avant-bras.
  • Le clonus du pied se caractérise par des secousses survenant à un rythme bien déterminé que l’on observe quand on force le pied à se plier en direction du tibia (flexion forcée du pied sur la jambe).
  • Le spasme de la rotule correspond à des contractions rythmiques du quadriceps (muscle volumineux situé en avant de la cuisse) observées quand on déplace de manière forcée et répétitive, la rotule vers le bas, c’est-à-dire vers le pied, la jambe étant tendue.

Anatomie 

Le siège d'un clonus réside au niveau :

  • Du cortex cérébral (couche de cellules recouvrant le cerveau) le plus souvent.
  • Du bulbe rachidien (partie de la moelle épinière se caractérisant par un renflement, et située en avant cervelet, et au-dessous du cerveau).
  • De la protubérance annulaire qui se trouve à la base de l’encéphale.
  • De la moelle épinière (plus rarement).

Aucun commentaire pour "Clonus"

Commentez l'article "Clonus"