Impétigo

Définition 

Infection de la peau d’origine bactérienne (staphylocoque aureus et streptocoque bêta hémolytique du groupe A), ayant tendance à suppurer, contagieuse, auto-inoculable (le patient se contamine lui-même, en se grattant).

L’impétigo s’installe souvent dans une famille, suite au passage des germes d’un membre à l’autre. Le problème est le même dans les collectivités.

Cette maladie touche essentiellement les enfants de moins de dix ans, généralement sous forme épidémique.

Il existe d’autres variétés d’impétigo :

L'impétigo herpétiforme apparaissant chez la femme enceinte à partir du sixième mois de la grossesse et nécessitant une hospitalisation.

Il se caractérise par :

  • une éruption de vésicules
  • une fièvre élevée
  • une asthénie (fatigue importante)
  • une hypocalcémie (diminution du taux du calcium dans le sang)
  • des troubles digestifs (diarrhées, vomissements)
  • des problèmes neuromusculaires(douleurs musculaires, convulsions)

Il est traité par la cortisone, la gonadotrophine (hormone), la vitamine D et le calcium.
Cette maladie rare, dont on ne connaît pas la cause, n’a aucun rapport avec l’impétigo décrit ci-dessus et l’herpès. Elle disparaît à l’accouchement mais reste néanmoins relativement grave pour le fœtus.

L’impétigo staphylococcique du nourrisson, appelé également pemphigus épidémique des crèches, présente une forme très contagieuse. Il possède une origine bactérienne (staphylocoque) et se caractérise par des vésicules de plus grande taille que l’impétigo classique. Les lésions aboutissent à des croûtes qui sèchent et tombent rapidement.

L’impétigo sec de Sabouraud (ou pityriasis simplex, ou dartre furfuracée circonscrit) correspond à une tâche de coloration rosée, arrondie, s’accompagnant d’une desquamation (chute de petites écailles de peau) furfuracée (c’est-à-dire ressemblant à du son ou à des pellicules). Ce type d’impétigo siège essentiellement au niveau du visage des enfants.

La première manifestation de l’impétigo se traduit par de minuscules vésicules contenant un liquide clair se remplissant progressivement de pus. Celles-ci sont rarement identifiées et évoluent rapidement vers…
Des croûtes couleur miel très caractéristiques de l’impétigo et localisées :

  • autour de la bouche essentiellement
  • autour des narines
  • autour des yeux
  • sur le cuir chevelu
  • entre les orteils
  • sur la pulpe des doigts

Quand il existe un contexte de contamination (familles, école, milieu hospitalier), l’identification du germe en cause (streptocoque du groupe A ou staphylocoque doré) passe par un prélèvement qui va permettre d’optimiser le traitement ciblé grâce à l’antibiogramme (examen de laboratoire indiquant l’antibiotique efficace sur le germe).

Le syndrome d’épidermolyse staphylococcique ou SSSS (Staphylococcal Scalded Skin Syndrom) se caractérise par un décollement de l’épiderme (couche superficielle de la peau) localisé essentiellement autour d’une petite infection associée à une destruction de l’épiderme avec un détachement de celui-ci sous forme de lambeaux. Le SSSS s’accompagne d’une altération importante de l’état général avec de la fièvre et une déshydratation (perte d’eau importante).

Les staphylococcies exfoliantes, maladies dues à une toxine (produit) libérée par la bactérie infectant l’enfant : le staphylocoque aureus. Chez le nouveau-né, cette pathologie touche la peau du prépuce (peau recouvrant le gland de la verge) après la circoncision. Environ 60 % des cas surviennent avant l’âge de 2 ans. L’enfant ressemble à un grand brûlé qui aurait été ébouillanté. L’évolution est bonne sous antibiothérapie et prise en charge à l’hôpital pour réhydrater (perfuser) l’enfant.

L’ecthyma représente une forme d’impétigo profond qui touche essentiellement les membres inférieurs. Cette dermatose (maladie de la peau) est qualifiée d’érosive, car elle a tendance à creuser les lésions. Elles survient surtout chez les alcooliques, les diabétiques, et le plus souvent aux membres inférieurs.

La glomérulonéphrite post-streptococcique est une maladie exceptionnelle se caractérisant par une atteinte des reins et qui justifie de rechercher la présence de protéines dans les urines de l’enfant trois semaines après l’infection par l’impétigo.
Présence de fièvre parfois.

Traitement
L’éviction scolaire est nécessaire, en principe jusqu’à la chute des dernières lésions (croûtes).
En cas de récidive, il est nécessaire d’effectuer une enquête dans la famille et dans l’entourage du malade.
Les prélèvements sur les autres membres de la famille sont parfois nécessaires (nez, bouche, oreilles).
Les soins locaux consistent dans le ramollissement des croûtes, en pulvérisant dessus de l’eau de Dalibour et en appliquant un antiseptique local plusieurs fois par jour.
Il est nécessaire de laver le linge utilisé par le malade.
Couper les ongles et les nettoyer régulièrement.
Recouvrir les lésions d’une compresse.
Le choix de l’antibiotique porte sur les familles suivantes :

  • Mupirocine (en pommade)
  • Fucidine (en crème)
  • Macrolide
  • Acide fusidique en comprimés ou liquide
  • Pénicilline
  • Synergistine comme la pristinamycine

Aucun commentaire pour "Impétigo"

Commentez l'article "Impétigo"