Candidose

Définition 

La candidose est une infection due à un champignon de type levure dont il existe deux formes différentes par leur évolution :

  • Les mycoses aiguës (les plus fréquentes), dues à des facteurs locaux, relativement banales et faciles à traiter.
  • Les mycoses chroniques (rares), dont le traitement est plus difficile et qui sont parfois dues à un déficit du système immunitaire.

Généralités 

Cette variété d'infections est due à des levures, particulièrement candida albicans. Il s'agit d'un champignon habituellement présent dans le tube digestif.
Quelquefois, le candida albicans est à l'origine de manifestations au niveau des muqueuses (couche de cellules recouvrant les organes creux en contact avec l'air) et de la peau. Plus rarement, candida albicans entraîne des septicémies (présence dans le sang) ou des lésions viscérales.
Parmi les espèces de candida à l'origine de pathologies chez l'homme, la plus fréquemment rencontrée est candida albicans, levure naturellement présente dans le tube digestif, et les voies génitales, mais qui prolifère et devient pathogène, c'est-à-dire qui est à l'origine de maladies quand les fonctions immunitaires d'un individu baissent. C'est le cas entre autres, par exemple, quand celui-ci prend un traitement immuno-dépresseur, ou quand il est infecté par un autre germe tel que le VIH (SIDA).
Dans certaines circonstances, comme la grossesse, le diabète, au cours d'un traitement par certains médicaments (antibiotiques), ou une contraception par pilule estroprogestative, une candidose est susceptible de survenir.
Une modification des barrières de défense telle qu'une excoriation de la peau (plaie), un excès d'utilisation de savons acides, ou la survenue de facteurs extérieurs comme un excès d'humidité, de chaleur etc..., sont également susceptibles de favoriser le développement de candidose.

Classification 

  • Une leucose cutanée se caractérise, par une infiltration de cellules (hémoblastiques monomorphes) loin de la peau et qui entraînent l'apparition d'un érythème (rougeur), quelquefois des tumeurs et un purpura (épanchement de sang au niveau de la peau et les muqueuses). Son traitement nécessite de la cortisone et une chimiothérapie.
  • La papillomatose lymphomatoïde, correspond à la présence de nodules au niveau de la peau, qui sont infiltrés par des cellules T en action et de nature monoclonale.
  • Les lymphomes cutanés à grandes cellules CD 30 sont des tumeurs à la croissance rapide, et qui ressemble, cliniquement, aux lymphomes T. cutanés à grandes cellules CD 30. le pronostic est un peu moins bon.
  • La maladie de Sézary, se caractérise par des lésions de coloration rouge, dont les placards sont disséminés qui entraînent beaucoup de démangeaisons et apparitions de petites pellicules au niveau des plantes des pieds, et des paumes de la main, un oedème du visage, une augmentation de la pigmentation cutanée, et une perte de cheveux. L'examen des cellules (histologie) que rencontre la circulation périphérique, montre une infiltration basale de lymphocytes T. néoplasique tétraploïdie. Son traitement nécessite une chimiothérapie et des corticoïdes.
  • Les lymphomes cutanés primitifs ne représentent que 2 % de tous les lymphomes. On estime qu'environ une personne sur 100 000 est concerné par les lymphomes cutanés primitifs à cellules T. dont le pronostic est meilleur que celui de lymphomes ganglionnaires.

Aucun commentaire pour "Candidose"

Commentez l'article "Candidose"