Excoriation

Latin : ex : hors et corium : peau.

Définition 

Une excoriation est une légère écorchure.

Une excoriation cutanée correspond à une petite perte de substance qui ne s'accompagne pas d'une atteinte des couches profondes de la peau.

Classification 

Les excoriations névrotiques, sont des excoriations qui se situent généralement dans les régions accessibles aux mains. Ceci comprend bien entendu le visage. Ils apparaissent sur une peau qui est habituellement saine, et leur allure est le témoin d'une origine artificielle. Le plus souvent on constate, parallèlement à la survenue des excoriations névrotiques, des symptômes traduisant une certaine angoisse, tels que :

  • Une accélération du rythme cardiaque.
  • Une sensation d'étouffement.
  • Des faux vertiges.
  • Un excès de sudation. Parfois le patient se plaint de troubles du sommeil également.

Les excoriations névrotiques appartiennent aux automutilations cutanées. Elles surviennent à la suite d'un grattage répétitif, alors qu'il n'existe aucune raison pour cela. On ne constate pas de perturbations pathologiques ou organiques. D'autre part le patient est généralement dépressif, et montre quelques troubles obsessionnels et ou, compulsifs mais ne nie pas le grattage. Les excoriations névrotiques, ne font pas partie des pathomimies. Ce terme  utilisé par Paul Bourget et Dieulafoy en 1908, est tiré du grec pathos : souffrance et miméomaï : je simule, pathomimia. Il est appelé également syndrome de Dieulafoy, et correspond à un état morbide (maladie) proche de la mythomanie, se caractérisant par la nécessité éprouvée par les personnes atteintes par cette affection de feindre (faire paraître, faire croire), une maladie quelquefois même en s'automutilant sans recherche un profit particulier (voir également syndrome de Münchhausen, Ferjol et Lasthénie). C'est essentiellement l'attitude du patient vis-à-vis de ces lésions dermatologiques, qui oriente le diagnostic vers une certaine névropathie. Le traitement nécessite parfois des anxiolytiques voire des antidépresseurs. Une psychothérapie courte de type comportemental est souhaitable généralement.

Les excoriations cutanées s'observent tout simplement quand un sujet s'est entamé la peau avec ses ongles en se grattant un peu trop fortement. Les excoriations surviennent également à la suite d'une maladie entraînant des lésions prurigineuses (démangeaisons). C'est le cas entre autres du psoriasis ou du lichen.

Aucun commentaire pour "Excoriation"

Commentez l'article "Excoriation"