Bronchoscopie

Latin : bronkhos : bronche et skopein : examiner.

Définition 

Examen très souvent employé en pneumologie (spécialité médicale s'intéressant à l'appareil respiratoire) permettant de voir l'intérieur des bronches mais uniquement jusqu'à la quatrième ou cinquième division bronchique. La visualisation directe de l'intérieur des bronches est obtenue à l'aide d'un tube : le fibroscope bronchique. La bronchoscopie permet également, en plus de l'observation directe de l'état de la muqueuse des bronches, d'autres manipulations (prélèvement : biopsie, brossage, aspiration) et certains gestes thérapeutiques.

Généralités 

La bronchoscopie se pratique à l'aide de deux appareils différents : le bronchoscope rigide (tube métallique creux par lequel est introduit des optique en quartz à angle de visée variable) qui est constitué d'un tube optique muni d'un système d'éclairage ou le bronchoscope souple qui est constitué d'un fibroscope (bronchofibroscope) comprenant des fibres optiques ayant la propriété de transporter la lumière. Ces deux instruments autorisent l'observation directe de la muqueuse des bronches c'est-à-dire de la couche de cellules qui recouvrent l'intérieur de l'appareil pulmonaire allant de l'arrière les cavités nasales jusqu'à la terminaison des bronches souches droites et gauches. Au-delà le bronchoscope est trop volumineux pour pouvoir visualiser les bronches segmentaires tertiaires, trop petites.

Historique 

Technique mise au point par Killian en 1895.

Aucun commentaire pour "Bronchoscopie"

Commentez l'article "Bronchoscopie"