On sait qu'ils sont un facteur de risque pour le cancer de la peau (mélanome).
On vient de découvrir que les grains de beauté sont liés à un autre cancer : celui du sein.

 

Grains de beauté et cancer du sein peuvent être liés

Deux études (une américaine et une française) publiées le 10 juin dernier émettent l'hypothèse d'un lien entre les grains de beauté et le cancer du sein. 
Responsable de 11 000 décès par an en France et de 410 000 dans le monde, ce cancer reste l'une des principales causes de mortalité par cancer chez les femmes.

L'étude américaine a été menée à Harvard. Elle a démarré en 1986 et a suivi 74 523 infirmières pendant 24 ans.
L'étude française, réalisée par l'Inserm, a débuté en 1990 et a suivi 100 000 enseignantes.
Les 2 études concernaient des femmes âgées de 39 à 65 ans.
Dans chacun des 2 groupes étudiés, plus de 5000 cancers du sein ont été diagnostiqués sur la période d'observation.

Les chercheurs américains ont constaté au terme de leur longue étude que les femmes qui ne présentent pas de grains de beauté ou qui en ont moins de 15 avaient 8 % de risques de développer un cancer du sein, tandis que celles qui en présentent 15 ou plus avaient 11 % de risques.
"Nous avons trouvé une faible association entre grains de beauté et cancer du sein, mais elle existe" explique le Dr Deanna Attai, qui précise pourtant qu'il "ne faut pas alarmer les femmes aux nombreux grains de beauté."

Même conclusion du côté des chercheurs français : "Nous avons trouvé une association entre le nombre de grains de beauté et le risque de cancer du sein. Les femmes avec beaucoup de grains de beauté avaient 13% de plus de risque de développer un cancer du sein" déclare Marina Kvaskoff, chercheur à l'Inserm.

Quel lien peut-il y avoir entre grains de beauté et cancer du sein ?
Les hormones sexuelles, notamment les oestrogènes et la progestérone, jouent un rôle essentiel dans la survenue d'un cancer du sein.
​Ainsi, les femmes qui n'ont pas eu d'enfants ont un risque plus élevé de développer un cancer du sein que celles ayant eu plusieurs enfants : ceci est lié au fait que les grossesses modifient le taux d'hormones sexuelles.
Or, le développement des grains de beauté est également lié au taux d'oestrogènes et de progestérone.
Le nombre de grains de beauté (naevus) peut donc servir de marqueur des taux d'hormones dans le sang et peut aider à prédire le risque de cancer du sein.

En d'autres termes, les grains de beauté ne provoquent pas un cancer du sein mais sont un indice de fort taux d'hormones sexuelles féminines et donc de risque accru de développer un cancer du sein.

Inutile donc de vous inquiéter outre mesure d'un cancer du sein si vous portez de nombreux grains de beauté.
Par contre, la vigilance reste de mise en ce qui concerne le cancer de la peau : il faut surveiller l'aspect et la taille des grains de beauté et consulter dès que l'un ou l'autre de ces éléments se modifie (changement de forme, de taille, ...).

Pour en savoir plus sur les grains de beauté, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur le cancer du sein, cliquez ici.

Voir également

Cancer du sein : 11 recommandations pour se protéger au quotidien

Cancer de la peau : 5 coups de soleil peuvent suffire

Source : 

PLOS (Publilc Library Of Science)

Crédit photo :

Hautarzt untersucht ein Muttermal © fovito - Fotolia.com

 

 

Suivant Manger trop de viande rouge augmenterait le risque de cancer du sein

Aucun commentaire pour "Grains de beauté et cancer du sein peuvent être liés"

Commentez l'article "Grains de beauté et cancer du sein peuvent être liés"