Un nouveau test de dépistage du cancer du col de l'utérus à réaliser chez soi sera bientôt disponible en France : aussi efficace qu'un frottis effectué par un médecin, il devrait permettre de généraliser la détection précoce des lésions du col de l'utérus.

Cancer du col de l'utérus : bientôt un dépistage à faire soi-même

Le cancer du col de l'utérus est facilement détectable par un simple prélèvement de cellules. Jusqu'à présent, les femmes doivent se rendre chez un médecin, une sage-femme ou dans un laboratoire d'analyses médicales pour subir un frottis cervico-vaginal.

Cette méthode permet de détecter des cellules précancéreuses : le cancer du col de l'utérus met de longues années (environ 25 ans) avant d'être invasif. Le frottis permet donc d'intervenir et d'éliminer les cellules anormales avant que le cancer ne se soit développé.

Si toutes les femmes suivaient les recommandations médicales de dépistage systématique (tous les 3 ans pour les femmes âgées de 25 à 65 ans), le cancer du col de l'utérus pourrait quasiment disparaître.

Malheureusement, environ 4 femmes sur 10 ne sont pas correctement surveillées : négligence (surtout après 50 ans), délais d'attente chez le gynécologue (peu de femmes savent qu'elles peuvent se rendre dans un laboratoire d'analyses médicales, ou chez une sage-femme, pour un frottis cervico-vaginal), peur de l'examen (certaines femmes sont bloquées par le fait de dévoiler leur corps), ...

C'est pourquoi cet auto-test a toute sa place dans l'arsenal des armes pour lutter contre le cancer : il suffira de prélever soi-même quelques cellules au moyen d'un écouvillon que l'on mettra ensuite dans un tube en plastique pour l'envoyer par courrier au laboratoire. Ce n'est alors que si le laboratoire détecte des cellules anormales qu'un frottis devra être réalisé.

Son coût sera le même que celui d'un frottis.

Alors que le Gardasil, vaccin contre le cancer du col de l'utérus, fait l'objet de nombreuses polémiques et que sa responsabilité dans de graves effets secondaires semble de plus en plus évidente, le dépistage par frottis reste la meilleure solution pour se protéger.

 

Lire également :

Polémique sur le vaccin contre le cancer du col de l'utérus

Dépistage : bientôt un seul test pour 3 cancers ?

Cancer du sein : certains antihypertenseurs accusés d'accroître les risques

Suivant L’astuce du jour : fabriquer sa propre huile de massage !

Aucun commentaire pour "Cancer du col de l'utérus : bientôt un dépistage à faire soi-même"

Commentez l'article "Cancer du col de l'utérus : bientôt un dépistage à faire soi-même"