Tympan (réfection chirurgicale)

Grec : plessein : former.

Définition 

Le tympan est une membrane transparente qui sépare le conduit auditif externe de la caisse du tympan et qui permet la transmission des vibrations à l'oreille interne par l'intermédiaire de 3 osselets : le marteau, l'enclume, l'étrier.

La tympanoplastie est la technique consistant à refaire chirurgicalement le tympan.

Généralités 

La myringectomie, tiré du latin myringa, myringo : tympan et du grec ektom : ablation, est utilisé en otorhinolaryngologie, en dermatologie et en pédiatrie, pour désigner l'ablation partielle ou totale du tympan. Il s'agit d'une ablation qui est quelquefois nécessaire comme traitement d'une otite purulente. Les otites purulentes peuvent être quelquefois être traitées par simple paracentèse. Il s'agit d'une ponction qui est pratiquée pour évacuer un liquide séreux ou purulent collecté au niveau du tympan.
La myringoplastie est la reconstruction du tympan le plus souvent en utilisant un greffon de tissu conjonctif provenant du patient lui-même. Il s'agit donc d'une autogreffe faisant appel au cartilage ou à une aponévrose (sortes de membrane de recouvrement de protection d'un muscle) prélevée au niveau du muscle temporal.

Le terme myringodermatite désigne l'inflammation simultanée de la membrane du tympan et de la peau du conduit auditif. Le tympan et la peau du conduit apparaissent de coloration rouge. Il s'agit d'une pathologie qui est quelquefois le résultat d'une otite de l'oreille moyenne interne s'accompagnant ou pas d'écoulement de plus. Il peut s'agir également du résultat d'une otite externe. Les germes responsables de cette infection otorhinolaryngologique sont soit des virus ou des bactéries. Le plus souvent la myringodermatite survient au cours d'un rhume. Quand c'est uniquement la membrane tympanique qui est concernée on parle alors de myringite. Il nécessaire de décrire une forme de myringite que l'on appelle bulleuse et qui se caractérise par la formation de vésicules contenant du pus. Il s'agit d'une affection qui s'observe essentiellement chez le jeune enfant et dont l'évolution se fait spontanément vers la guérison en deux semaines ou plus (un mois). L'antibiothérapie, dans ce cas, est de mise. Les antibiotiques utilisés sont adaptés afin d'éviter les surinfections des complications.

La myringomycose désigne une inflammation qui n'est pas de nature inflammatoire et liée à une infection des tympans par un champignon. On distingue plusieurs formes de myringomycose. L'enfant jeune est également concerné par la myringomycose il s'agit de la forme la plus fréquente qui s'observe à la suite d'une infection par une moisissure du chlor Aspergillus. Chez certains patients la myringomycose est source d'otorrhée c'est-à-dire d'écoulement par l'oreille. La myringomycose se contracte dans certaines circonstances liées au contact avec des eaux contenant des champignons (bains bouillonnants, à hautes température). En effet ces eaux sont d'excellents milieux de culture. Les germes de toutes sortes sont introduits dans ce milieu par les baigneurs eux-mêmes.
Le terme myringoplastie désigne l'intervention qui a pour but de modifier les formes et les rapports des organes de façon générale.

La myringoplastie est une opération ayant pour but la réparation de la membrane tympanique. Ceci est quelquefois nécessaire soit après une paracentèse soit après un traumatisme direct du tympan. Le myringotome est une variété de scalpel utilisé pour pratiquer la myringotomie. La paracentèse est le plus souvent nécessaire en cas d'otite purulente. Son but est de créer un orifice circulaire interne du tympan. Par la suite le tympan est nécessairement réparé, il s'agit de la myringoplastie. Pour cela le chirurgien oto-rhino-laryngologiste utilise du tissu conjonctif provenant du patient lui-même. Cette intervention nécessite une anesthésie générale et un ou deux jours d'hospitalisation. La myringoplastie est quelquefois accompagnée d'une ossiculoplastie, autrement dit d'une réparation de la chaîne des osselets de l'oreille moyenne. Le terme synonyme de myringoplastie est tympanoplastie.

Anatomie 

La caisse du tympan est la cavité de l'oreille moyenne qui contient les osselets.

La tympanoplastie myringoplastie est pratiquée sous anesthésie générale et nécessite entre 48 heures et une semaine d'hospitalisation.

La myringoplastie proprement dite est la technique la plus courante des tympanoplasties. Son but est la réparation d'une perforation du tympan résultant d'une otite (inflammation de l'oreille) ou d'un traumatisme. Cette réfection ou réparation chirurgicale s'opère au moyen d'un greffon. Généralement, il s'agit d'un fragment de la membrane fibreuse enveloppant le muscle temporal, c'est-à-dire le muscle situé sous le cuir chevelu au niveau de la tempe.

L'ossiculoplastie a pour but de réparer la chaîne des osselets (voir ci-dessus). Celle-ci présente une lésion le plus souvent à la suite d'une otite et plus rarement après une fracture ou une luxation des osselets.

2 commentaires pour "Tympan (réfection chirurgicale)"

Portrait de smichou.nightsurf
J'aime 0

Quand est ce que serait-il vraiment nécessaire de procéder à l'intervention chirurgicale ?

Portrait de smichou.nightsurf
J'aime 0

Je veux supprimer ce commentaire, est ce possible ?

Commentez l'article "Tympan (réfection chirurgicale)"