Sinus caverneux

Définition 

Le sinus caverneux est la formation veineuse qui est située à la base du crâne, en dehors de la selle turcique. La selle turcique est une dépression de l'os sphénoïde où est logée l’hypophyse.

Classification 

Selon le nerf lésé, il est possible de distinguer plusieurs variétés de syndrome du sinus caverneux  :

  • Le syndrome postérieur se caractérisant par une prédominance d'une atteinte des 3 branches sensitives du nerf trijumeau. Dans ce cas, le patient présente une paralysie discrète du nerf oculomoteur.
  • Le syndrome de la partie moyenne s'accompagnant d'une ophtalmoplégie complète et d'une atteinte de l'artère ophtalmique et du nerf maxillaire supérieur.
  • Le syndrome antérieur qui correspond au syndrome de la fente sphénoïdale, au coursduquel on constate :
    • Une mydriase (agrandissement du diamètre de la pupille).
    • Une paralysie d'un seul côté des nerfs crâniens et du nerf optique.
    • Une ophtalmoplégie (trouble de la motricité des muscles permettant de mobiliser les yeux) totale.
    • Un ptôsis (chute des paupières).
    • Une légère exophtalmie (sortie du globe oculaire).
    • Une abolition des réflexes de la pupille : il s'agit d'un réflexe qui préside à l’ouverture (mydriase) ou à la fermeture (myosis) de la pupille. Il est directement sous les ordres de la quantité de lumière qui pénètre dans les yeux. Il s'agit d'une contraction de la pupille qui est provoquée par la pénétration d'un faisceau lumineux à travers celle-ci ou par la vision d'un objet qui se rapproche.
    • Une anesthésie du globe oculaire (le patient ne ressent plus un œil quand il est touché par l'examinateur).

         

         

    Anatomie 

    L'hypophyse est la glande (endocrine) située sous le cerveau, au-dessous de l’hypothalamus.
    Elle sécrète les stimulines (variétés d'hormones) qui ont une action sur les autres glandes endocrines. Le sphénoïde est un os de la tête constituant le plancher central de la boîte crânienne.

    Le sinus caverneux est traversé par l'artère carotide et les nerfs oculomoteurs ainsi que les branches ophtalmiques du nerf trijumeau. Celles-ci sont issus de :

    • La troisième paire crânienne.
    • La quatrième paire crânienne.
    • La cinquième paire crânienne.

    Les nerfs crâniens sont les nerfs rattachés à l’encéphale.

    Le mot encéphale est issu de en, dedans, et de képhalê qui signifie tête. Il s’agit de la partie du système nerveux contenu dans la boîte crânienne et comprenant le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral (segment supérieur de la moelle épinière). Cet organe assure le contrôle de l’ensemble de l’organisme.

    Il y a douze paires de nerfs crâniens (un de chaque côté). Ils sont numérotés de I à XII :

    I : nerf olfactif (de l’odorat)

    II : nerf optique (de la vue)

    III, IV, VI : nerfs moteurs des yeux (contrôlant les mouvements des yeux)

    V : nerf trijumeau (permettant le contrôle des mouvements de la mâchoire : mastication et sensibilité du visage)

    VII : nerf facial (permettant le contrôle des mouvements des muscles du visage et la sécrétion de la salive et des larmes, la sensibilité de l’oreille et celle d’une partie de la langue)

    VIII : nerf auditif (ouïe et équilibre)

    IX : nerf glossopharyngien (contrôle des mouvements du pharynx, de sa sensibilité, d’une autre partie de la langue, de la sécrétion de salive)

    X : nerf pneumogastrique appelé également nerf vague (contrôle les mouvements du voile du palais, du cœur et des vaisseaux, du larynx, des poumons, du tube digestif)

    XI : nerf spinal (contrôle des mouvements des muscles du cou et de l’épaule)

    XII : nerf grand hypoglosse (contrôle les mouvements de la langue en général)

    Les fibres nerveuses (filets nerveux) constituant les nerfs rachidiens proprement dits prennent naissance dans de petits îlots de substance grise disséminés dans la substance blanche de l’encéphale.

    Aucun commentaire pour "Sinus caverneux"

    Commentez l'article "Sinus caverneux"