Pleurésie chronique

Définition 

La pleurésie chronique est une pleurésie qui s'étend dans le temps.

Le plus souvent elle est liée à un une infection par la tuberculose, et susceptible de se transformer en empyème (collection de pus située dans une cavité naturelle comme les poumons par exemple) tuberculeux.

Classification 

Il est nécessaire de distinguer :

  • Les pleurésies chroniques avec épanchement :
    • Les cancers primitifs, et les cancers secondaires du poumon, les lymphomes malins, l'infarctus du poumon ainsi que le mésothéliome pleural sont susceptibles d'entraîner l'apparition d'une pleurésie chronique.
    • Les empyèmes chroniques, quand ils ne sont pas de nature tuberculeuse, font suite à un  empyème aigu qui n'a pas été suffisamment traité par des antibiotiques, et surtout qui a été peu, ou mal drainé. Cet empyème est susceptible d'entraîner l'apparition d'une fistule, c'est-à-dire d'une communication entre les bronches et les poumons. Le plus souvent ils évoluent sous la forme de kyste à l'intérieur du poumon.
    • Le talc est utilisé pour provoquer l'adhésion entre la plèvre viscérale, et la plèvre pariétale. Ce geste porte le nom de pleurodèse au talc. Elle finit par venir à bout des épanchements qui récidivent.
  • Les pleurésies chroniques fibreuses :
    • Un hémothorax, une pleurésie sérofibrineuse ou purulente, un pneumothorax thérapeutique sont des pathologies susceptibles d'entraîner l'accolement, et l'épaississement des deux feuillets de la plèvre pulmonaire. Le principal symptôme survenant au cours des pleurésies chroniques fibreuses, est la dyspnée c'est-à-dire les difficultés respiratoires qui sont quelquefois marquées en ce qui concerne les pleurésies chroniques fibreuses de nature étendue, et rétractile. L'examen du patient met en évidence, dans ce cas, une diminution de l'ampliation respiratoire c'est-à-dire de la capacité que présente le poumon à se remplir, et quelquefois également des déformations du thorax. Ces déformations sont essentiellement une scoliose, un rétrécissement, une cyphoscoliose ou les trois à la fois. On remarque d'autre part que la musculature située entre les côtes est diminuée de volume. La percussion du thorax fait entendre une submatité.
    • Les vibrations vocales sont également diminuées, et le murmure vésiculaire apparaît comme lointain.
    • Au cours des pleurésies chroniques fibreuses, l'imagerie médicale, et en particulier la radiographie du thorax, montrent quelquefois la présence d'ombres tachetées à cause de calcifications pleurales qui sont dénommées : «os de seiche ». On remarque également un comblement du sinus costo-diaphragmatique (espace entre les côtes et le diaphragme). La coupole diaphragmatique quand elle, apparaît déformée et le médiastin sont attirés par la lésion siégeant sur les plèvres pulmonaires. Certaines formes de pleurésies chroniques fibreuses nécessitent un geste thérapeutique, appelé décortication chirurgicale. Il est quelquefois associé à la décortication, une exérèse d'une lésion située au-dessous car celle-ci ne peut être traitée avec des médicaments.
Autres articles sur le sujet "Pleurésie chronique"

Aucun commentaire pour "Pleurésie chronique"

Commentez l'article "Pleurésie chronique"