Naevus pigmentaire acquis

Latin : naevus : marque, tache.

Définition 

Malformation survenant durant le développement de l'embryon (3 premiers mois de la grossesse) touchant la peau sur une superficie plus ou moins grande.

Classification 

Les nævi mélanocytaires, de transmission familiale, appelés plus couramment grains de beauté, sont de taille variable (allant de quelques millimètres à quelques centimètres de diamètre), de couleur plus ou moins foncée tirant sur le marron ou le brun foncé. Il s'agit de taches apparaissant sur la peau, se développant aux dépens des mélanocytes, présentant un relief plus ou moins accentué, de forme lisse ou recouverts de croûtes et parfois surmontés d'un ou plusieurs poils.
Les nævi mélanocytaires sont issus d'une infiltration (migration) durant les trois premiers mois de la grossesse (chez l'embryon) des mélanocytes (cellules à l'origine la fabrication de la mélanine, pigment de la peau) qui quittent le système nerveux pour progressivement arriver au niveau de la zone située entre l'épiderme et le derme.
Ces nævi siègent un peu partout sur la peau et leur nombre est très variable (jusqu'à plusieurs centaines).
Quelquefois, ils se localisent dans la matrice de l'ongle sous forme de bande noire que l'on peut voir à travers l'ongle lui-même.
Leur évolution se fait fréquemment en période de puberté et quelquefois même après. Elle se traduit par l'augmentation de la taille, de la teinte ou de l'épaisseur, ainsi que par l'apparition de poils (on parle alors de nævus pileux). Chez quelques personnes, on assiste à la survenue de nouveaux nævi. On a remarqué parfois l'apparition d'une inflammation se situant au-dessous du nævus, sans gravité, à type de folliculite (inflammation du bulbe d'un poil) survenant quelquefois à la suite d'un petit traumatisme.
Il peut également exister chez certaines personnes une réaction à type d'eczéma (phénomène de Meyerson) ou encore un remaniement de l'organisation des cellules composant le tissu du nævus à type d'ostéome (tumeur bénigne constituée à partir de tissu osseux arrivé au stade adulte, dont le développement est lent et l'évolution locale) dont le nom est ostéonævus de Nanta.
La coloration verte ou bleue plus ou moins foncée de certains grains de beauté (nævus d'Ota, nævus d'Ito, et nævus bleu) traduit une implantation plus profonde dans la peau. Autour du nævus se crée quelquefois une décoloration de la peau correspondant à une dépigmentation comme dans le cas du nævus de Sutton. Ceci est le signe d'une absence de malignité.

Les symptômes susceptibles de traduire la malignité du nævus sont :

  • Le prurit
  • La localisation sur des zones de frottement
  • Un relief très important
  • Une taille supérieure à 2 cm
  • Une coloration noire
  • Un changement de volume récent
  • Un saignement

Ces symptômes nécessitent une consultation dermatologique. Le plus souvent, cette variété de nævi doit subir une ablation à l'aide d'un bistouri électrique, du laser, au gaz carbonique ou chirurgicalement. Ceci est suivi d'une suture et d'un examen histologique (de la composition des cellules du nævus) qui va permettre de préciser s'il s'agit d'un nævus bénin ou malin (anatomopathologie sur pièces d'exérèse).

Aucun commentaire pour "Naevus pigmentaire acquis"

Commentez l'article "Naevus pigmentaire acquis"