Laxatif

Latin : laxare : relâcher.

Définition 

Le terme laxatif désigne de façon générale, tout ce qui purge légèrement.

Généralités 

Purger signifie provoquer l'évacuation des selles, en s'aidant d'un purgatif (substance, médicament qui purge).

Les laxatifs sont utilisés pour traiter la constipation.

Classification 

Les laxatifs comprennent :

  • Les laxatifs de lest : il s'agit des mucilages (pectine), des fibres (son). Ce type de laxatif, doit être avalé avec une grande quantité d'eau. Leur mode de fonctionnement est le suivant : ils augmentent le volume, et la consistance du contenu du côlon. Ce mécanisme rend les selles molles, ce qui facilite leur élimination. Le seul effet secondaire, véritablement gênant, est la sensation de ballonnements abdominaux. Enfin, l'effet des laxatifs de lest, n'est obtenu qu'après plusieurs jours de traitement (entre deux et quatre jours).
  • Les laxatifs osmotiques : ceux-ci fonctionnent de la façon suivante, la différence de pression osmotique qui est liée à la concentration des produits absorbés; entraîne un passage de l'eau de l'extérieur du côlon vers l'intérieur, réhydratant du même coup les selles, et les rendant plus molles, donc plus mobiles.
  • Les laxatifs stimulants sont des laxatifs particulièrement puissants. Il s'agit entre autres de la rhubarbe, du séné, de l'aloès, du ricin, de la bourdaine et des dérivés de la phénolphtaléine. Ce type de laxatif est susceptible d'être responsable de la maladie des laxatifs. Ils agissent en provoquant une irritation de la muqueuse de l'intestin. Dans ce cas les sécrétions et les mouvements intestinaux sont stimulés. Ceci accélère le transit dû à la présence de selles molles grâce à une hydratation plus importante. Ce type de laxatif pose le problème de leur utilisation sur une longue période. Même de nature phytothérapique (utilisés sous forme de tisane), leur usage régulier, est susceptible d'entraîner une inflammation de la muqueuse intestinale, elle-même source de douleurs et surtout d'accoutumance.
  • Les laxatifs lubrifiants : il s'agit avant tout, de l'huile de paraffine dont le résultat est le ramollissement des selles, ce qui facilite leur passage à l'intérieur de la lumière intestinale (dans le côlon proprement dit). Le délai d'action des laxatifs lubrifiants, est relativement rapide (entre le 10 et 36 heures). Il existe des effets secondaires, liés à l'utilisation de ce type de purgatif, il s'agit du surdosage d'une part, et d'autre part, de la mauvaise absorption des vitamines due à la barrière graisseuse. Certains patients, se plaignent d'autre part, de fuites de nature graisseuse par l'anus.
  • Les laxatifs par voie rectale sont essentiellement utilisés quand les laxatifs précédemment cités ne sont pas efficaces. Ils peuvent également être proposés au patient, quand la constipation est liée à une insuffisance de fonctionnement de la partie terminale du côlon (rectum). Dans ce cas, les lavements, ou les suppositoires à la glycérine, sont employés. Leur mode de fonctionnement est le suivant :
    • Soit, ils agissent par osmose, c'est-à-dire qu'ils attirent l'eau de l'extérieur du côlon vers l'intérieur.
    • Soit, ils facilitent le dégagement des gaz.
    • Soit ils entraînent une inflammation légère de la muqueuse, et une stimulation de la sécrétion de celle-ci à l'intérieur de l'intestin, accélérant de ce fait le transit intestinal. Par rapport aux précédents ce type de laxatif, a une action particulièrement rapide (quelques minutes). Bien entendu, il n'est pas souhaitable de les utiliser de manière répétitive. Enfin, ils sont susceptibles d'entraîner, à l'instar des laxatifs pris par voie orale (par la bouche), des effets secondaires, à type d'irritation intestinale, de diarrhée ou de troubles électrolytiques graves (fuite de potassium entre autres).

Aucun commentaire pour "Laxatif"

Commentez l'article "Laxatif"