Dysarthrie (définition)

Grec : dus : difficulté et arthron : articulation.

Définition 

La dysarthrie, est un trouble de l'articulation causé par des lésions du cerveau, ou une atteinte au niveau des différents organes, ayant un rôle dans la parole comme la langue, ou le voile du palais.

Généralités 

Au cours de la majorité des dysarthries, la voix apparaît trop grave ou trop aiguë, rauque, scandée, explosive, et parfois complètement éteinte (aphonie).

Anatomie 

Les nerfs crâniens (impliquées dans le phénomène de la phonation) sont :

  • Le nerf facial ou septième paire crânienne innervant les muscles de la face.
  • Le nerf trijumeau ou cinquième paire crânienne innervant les muscles masticateurs.
  • Le nerf Grant hypoglosse ou douzième paire crânienne innervant les muscles de la langue.

D'autres paire crânienne comme la neuvième, la dixième, onzième, et la cinquième paire crânienne innervant entre autres, le voile du palais, le pharynx et le larynx.

La parole, de façon générale prend naissance à partir des différentes structures cérébrales cortico-sous corticales, c'est-à-dire des structures situées, soit dans le cortex cérébral, soit au-dessous de celui-ci au niveau du tronc cérébral par exemple les noyaux gris centraux ainsi que le cervelet et ceci dans l'hémisphère dominant appelé maintenant hémisphère catégorique. L'hémisphère catégorique est l'hémisphère gauche chez le droitier et droit chez le gaucher (dans 60 % des cas).
Il existe des interconnexions entre les différentes structures cérébrales à l'intérieur de l'hémisphère spécifique et entre les deux hémisphères droit et gauche.

  •  L'initiation de la parole se fait à l'intérieur du cortex frontal et plus précisément au niveau du gyrus cingulaire (grosso modo située autour du système limbique) antérieure et de l'aire cérébrale prémotrice primaire.
  •  La deuxième phase est la motricité de la parole. Elle a lieu au niveau de la scissure frontopariétale et des structures corticales qui permettent de réguler de coordonner, de corriger, d'organiser la parole. Précisons que le cervelet, à l'instar des noyaux gris centraux participe également, à ces différentes fonctions. L'étude des patients aphasiques a permis de préciser que l'aire de Broca située au niveau du cortex frontal (en avant) permet de contrôler la parole et que l'aire de Wernicke (au niveau du lobe temporal), quant à lui, est un carrefour, un feed-back où a lieu des interconnexions.

2 commentaires pour "Dysarthrie (définition)"

Portrait de Maravillas Lorenzo
J'aime 0

comment corriger les troubles? merci

Portrait de Maravillas Lorenzo
J'aime 0

comment corriger les troubles? merci

Commentez l'article "Dysarthrie (définition)"