Arthrose de la hanche et IRM

Définition 

L'I.R.M., au cours de la coxarthrose (arthrose de hanche), permet de visualiser le cartilage qui recouvre les surfaces articulaires de cette articulation c'est-à-dire d'une part le cotyle et d'autre part la tête fémorale.

Généralités 

C'est à la phase précoce du processus de destruction du cartilage que l'I.R.M. permet de mettre évidence l'épaississement de celui-ci. Plus précisément c'est l'arthro-IRM qui permet le mieux de mettre en évidence les lésions survenant au cours de la coxarthrose et les conflits entre la tête fémorale et l'acétabulum (partie du bassin qui reçoit cette tête fémorale).

Plus tardivement on constate l'apparition d'ulcération c'est-à-dire de petites plaies cartilagineuses.

Grâce à l'I.R.M. il sera possible de détecter précocement les lésions débutantes de l'arthrose de la hanche. Ceci permettra adapter le traitement médicamenteux c'est-à-dire les molécules (constituant d'un médicament) susceptibles de favoriser la reconstruction du tissu cartilagineuse et par la suite de pouvoir mettre en pratique les techniques de greffe de cartilage.

L'I.R.M. permet également d'évaluer la quantité de liquide situé en dessous de l'os chondral c'est-à-dire entre le cartilage et l'os proprement dit au cours de cette affection.

L'intensité de l'oedème est en relation directe avec la douleur que ressent l'individu.

Anatomie 

Le terme cotyle désigne la cavité d’un os dans laquelle s’articule la tête d’un autre os. En ce qui concerne la hanche c'est la tête fémorale qui vient s'articuler dans le cotyle du bassin osseux.

 

Aucun commentaire pour "Arthrose de la hanche et IRM"

Commentez l'article "Arthrose de la hanche et IRM"