Allergie au soleil (1)

Définition 

Réaction anormale et inadaptée de l'organisme soumis à un rayonnement solaire plus ou moins important.

Classification 

L'urticaire au soleil
Elle est exceptionnelle. L'éruption apparaît moins de cinq minutes après l'exposition au soleil puis disparaît très rapidement à l'ombre. Cette éruption se voit essentiellement chez la femme adulte et se reconnaît facilement car elle a lieu dans les zones qui n'ont pas l'habitude d'être exposées au soleil. La consultation chez le médecin permet le diagnostic grâce à la pratique du Photos-test : en effet, cet examen reproduit le même type d'éruption. Le traitement est à base d'antihistaminiques ou de dérivés de la vitamine A.

La lucite estivale bénigne.
Cette photodermatose (affection dermatologique due à l'exposition à la lumière) est relativement fréquente et touche essentiellement la femme entre 25 et 35 ans. Contrairement à l'urticaire solaire, la photodermatose survient plusieurs heures après l'exposition au soleil. Elle a lieu au niveau des décolletés, des membres (lucite du jardinier) et respecte le visage. La lucite estivale bénigne prend la forme d'une éruption s'accompagnant de petites vésicules avec un prurit (démangeaison importante) pendant plusieurs jours. Cette pathologie a tendance à récidiver à chaque exposition au soleil. Le traitement consiste à protéger la peau soit par des vêtements soit par des écrans totaux. L'utilisation des caroténoïdes (dérivés de la vitamine A) est quelquefois intéressante. Certains médecins prescrivent des médicaments contenant des antipaludéens de synthèse pour traiter préventivement cette dermatose (ils doivent être commencés 7 jours avant le début de l'exposition). 

La lucite polymorphe.
Il s'agit d'une affection dermatologique assez rare, qui s'observe chez l'adulte jeune dans les heures qui suivent l'exposition solaire (même modérée). C'est pour cette raison que cette pathologie survient quelquefois dans les premiers jours du printemps, lorsque les rayons du soleil ne sont pas encore très forts. La lucide polymorphe se traduit par de petites vésicules et de petites plaques rouges au niveau des zones exposées à la lumière (les pommettes, le front, la nuque, le dos des mains, les pieds, les bras, les jambes, le décolleté). L'évolution de cette pathologie se fait vers une disparition en quelques semaines à condition d'éviter le soleil. Quelquefois, la lucite polymorphe dure beaucoup plus longtemps (minimum un an) puis disparaît. Le traitement est le même que celui de la lucite estivale bénigne.

Aucun commentaire pour "Allergie au soleil (1)"

Commentez l'article "Allergie au soleil (1)"