Comment éviter toute carence en Vitamine D ?

© Comment éviter toute carence en Vitamine D ?

Le soleil, c’est la vie et il n’y a donc pas une seule belle journée qui puisse se faire sur Terre sans lui ! D’ailleurs, au-delà des images cartes postales et autres nombreux clichés nous mettant en scène avec lui, le soleil est essentiel à notre bonne santé en général. En nous donnant bon teint certes, mais surtout en étant notre principal fournisseur de vitamines D, essentielles à notre organisme ! Oui mais voilà, comment faire le plein de cette vitamine lorsqu’on est placé en détention, et qui plus est à l’isolement, durant de longs mois ?

Les 2 tiers des Français seraient en carence de vitamines D !

Cela ne veut pas dire qu’ils sont tous emprisonnés pour autant, mais bel et bien que l’on craint tellement de rester en plein soleil qu’on finit par l’éviter de trop et donc de manquer de cet apport essentiel qu’est la vitamine D. Cette vitamine qualifiée de liposoluble est pourtant primordiale à la bonne tenue de nos os, cartilages et dentitions, mais aussi de notre régulation hormonale et de la minéralisation générale des cellules de notre système immunitaire.

Sans la présence en quantité suffisante de vitamines D, nos taux de calcium et phosphore sont aussi très pauvres dans notre sang, provoquant de nombreux soucis sur notre organisme. D’autant que la vitamine D est tout aussi essentielle à la bonne transmission de nos cellules nerveuses, d’où le fait qu’une simple balade en extérieur puisse donc nous remonter le moral !

La lumière du soleil : source naturelle de vitamine D

Sans non plus se faire cramoisir le portrait face à un soleil de plomb, il est donc recommandé de s’exposer 15 bonnes minutes par jour devant les rayons du soleil. Cela afin que notre peau puisse bénéficier d’un apport naturel d’UVB qui favorise la production naturelle de la fameuse vitamine D dans l’organisme. Oui, mais alors comment faire pour s’assurer d’une bonne production de vitamines D lorsque l’on est privé de sortie, qu’il fait gris de longue comme c’est le cas la moitié de l’année sur une ville comme Londres, ou que l’on vit près du pôle Nord dans un des pays où il peut faire nuit durant quasiment 6 mois de suite ? En surveillant de près son alimentation, tout simplement.

Des aliments emplis de vitamines D

quels aliments pour carence en vitamine D

Même s’ils ne remplaceront jamais l’apport des rayons du soleil sur notre échine, puisque ces derniers fournissent tout de même plus de 70% de vitamines D en nous, certains aliments très précis peuvent nous éviter de tomber en carence. Ainsi, lorsqu’on a plus d’autres choix pendant les longs mois d’hiver où le soleil se fait plus rare, il faut adapter son alimentation en conséquence, afin de continuer à fournir de la vitamine D à notre organisme. Cela avec des aliments simples et peu onéreux, comme des poissons gras : de la sardine, du saumon ou du filet de maquereau, et des produits laitiers : fromages blancs, lait ou yaourts natures. On trouve aussi de la vitamine D dans les jaunes d’œufs, dans les céréales, les beurres et margarines, et dans tout bon chocolat noir.

Une supplémentation est parfois nécessaire

Dans de rares cas, qui comprennent les régimes alimentaires vegan où l’on ne consomme ni produits laitiers, ni poissons, ni œufs, il faudra alors se tourner vers des fruits et légumes gras comme des avocats ou des champignons de type girolles ou morilles. Et si cela ne suffisait pas, il faudrait alors se procurer de la vitamine D en tant que supplément diététique naturel à avaler avec beaucoup d’eau. Cela afin de s’éviter bon nombre de complications et d’ennuis de santé, qui surviennent souvent avec une sensation de baisse d’énergie, avant de se poursuivre en troubles musculaires et diminution de l’efficacité de la masse osseuse.

Soleil ou pas soleil, la vitamine D est toujours essentielle !

On ne plaisante donc pas lorsqu’on insiste sur le fait qu’être en carence de vitamines peut devenir problématique, et qu’il faut donc veiller à ne manquer aucune d’entre elles. Pour ce qui est de la D, principalement contenue au sein de celui qui donne la vie sur Terre avec l’eau, toutes celles et ceux qui ont la chance de pouvoir vadrouiller à leur guise doivent donc faire l’effort d’exposer au moins leur visage et avant-bras 15 minutes par jour face aux rayons du soleil. Sans quoi, il leur faudra se plier à un régime alimentaire à base d’huile de foie de morue, qui est des plus parfaites pour combler les carences en vitamines D !