Pourquoi ne peut-on pas transfuser n’importe quel sang à un individu ? Comment les groupes sanguins ont-ils été établis ?

LES GROUPES SANGUINS

Pourquoi ne peut-on pas transfuser n'importe quel sang à un individu ?

Notre sang, comme chaque partie de notre organisme, est composé de cellules : globules rouges (hématies), globules blancs (leucocytes), plaquettes (thrombocytes), …

Recevoir par transfusion du sang venant d’un donneur peut être comparé à recevoir une greffe d’organe : si les cellules greffées sont perçues comme étrangères à l’organisme, notre système immunitaire lance ses « soldats » (les anticorps) à l’assaut des « ennemis » (antigènes) pour les détruire.

Comment le sang a-t-il été classé en « groupes sanguins » ? Qu'appelle-t-on le système ABO ?

Chacun de nos globules rouges porte, à sa surface, de nombreux éléments,et notamment des antigènes, qui sont spécifiques à l’individu.
Le plasma sanguin (partie liquidienne du sang) contient des anticorps chargés de détruire tous les autres antigènes.

C’est l’identification de ces antigènes et de ces anticorps qui a permis une classification du sang en groupes : en effet, jusqu’en 1900, les médecins qui pratiquaient des transfusions ne comprenaient pas pourquoi certaines réussissaient parfaitement, et pourquoi d’autres étaient fatales au receveur.

Les antigènes pouvant être présents à la surface des globules rouges sont au nombre de 3 et sont identifiés par des lettres : A, B et D.

Les individus porteurs de l’antigène A sont regroupés dans le groupe sanguin A.
Les anticorps présents dans leur plasma sont dirigés contre les antigènes B.

Les individus porteurs de l’antigène B sont regroupés dans le groupe sanguin B.
Les anticorps présents dans leur plasma sont dirigés contre les antigènes A.

Certains individus sont porteurs de l’antigène A et de l’antigène B : ils sont regroupés dans le groupe sanguin AB.
Leur plasma ne contient pas d’anticorps dirigés contre les autres groupes sanguins

Les individus ne portant ni l’antigène A ni l’antigène B sont regroupés dans le groupe sanguin O (de l’allemand « ohne », qui signifie « sans »).
Les anticorps présents dans leur plasma sont dirigés contre les antigènes A et contre les antigènes B.

En plus des antigènes A et B, les individus peuvent être porteurs de l’antigène D.
L’antigène D définit le rhésus : on appelle « rhésus positif » ceux qui en sont porteurs, et « rhésus négatif » ceux qui ne le possèdent pas.

Quelles sont les compatibilités sanguines liées au groupe sanguin ?
Les individus du groupe A peuvent recevoir du sang du groupe A et du sang du groupe O

Les individus du groupe B peuvent recevoir du sang du groupe B et du sang du groupe O

Les individus du groupe AB peuvent recevoir du sang du groupe A, du sang du groupe B, du sang du groupe AB et du sang du groupe O : on les appelle receveurs universels.

Les individus du groupe O ne peuvent recevoir du sang que du groupe O mais, du fait de l’absence d’antigènes sur les hématies, leur sang peut être transfusé à tous les groupes : on les appelle donneurs universels.

Quelles sont les compatibilités sanguines liées au rhésus ?
Les individus porteurs de l’antigène D, appelés rhésus positif, peuvent recevoir du sang rhésus positif et du sang rhésus négatif.

Les individus non porteurs de l’antigène D, appelés rhésus négatif, ne peuvent recevoir que du sang rhésus négatif.

Que se passe-t-il lors d’une transfusion sanguine ?
Lors d’une transfusion sanguine, les anticorps présents dans notre sang identifient les antigènes présents sur les globules rouges du sang transfusé. Si ces antigènes sont différents de ceux présents sur les globules rouges du receveur, une réaction immunitaire se déclenche et les anticorps du receveur détruisent ses globules rouges, ce qui a des conséquences dramatiques et peut entraîner la mort.

Heureusement, de tels accidents ne sont plus possibles aujourd’hui : le groupe sanguin du receveur et celui du donneur sont systématiquement contrôlés avant toute transfusion.

 

Tableau de compatibilité des groupes sanguins (source : dondusang.net)

 

 

Crédit photo : Blood types - Gstudio Group - Fotolia.com

Suivant RECETTE SANTÉ - Bruschetta tomate-mozza

2 commentaires pour "LES GROUPES SANGUINS"

Portrait de RIZZI23
J'aime 0

Bel article concernant le groupage sanguin.La question qui nous travaille depuis des décennies est de savoir si l'union de 02 personnes futurs parents est mauvais pour leurs descendances et quel est le facteur à incriminer ?

Portrait de FZAfaf
J'aime 0

Dans ce cas le seul facteur a pris en considération et le rhésus. Pour les autres groupes du système ABO la compatibilité mère-foetus peu importe parce que les anticorps qui se trouvent dans le plasma de la mère ne traverseraient jamais le placenta et ne pourraient passer au sang de son enfant. Je m'explique: si par si exemple la mère est du groupe O, son mari est du grp A leur enfant sera A "c de la génétique"; donc le plasma de la mère contient naturellement des anti corps anti-A c'est-à-dire anti-globules rouges du foetus mais comme,heureusement, ils ne passent pas dans le sang du foetus 'il y aurait pas d' accident. Et tout va bien.
Maintenant, si la mère a un rhésus négatif et le foetus a un rhésus positif mais pas le contraire, c là où se pose le problème : l'immunité de la maman va produire des anticorps anti.-D contre les globules rouges de son foetus. Ces anticorps sont petits et peuvent traverser le placenta et provoquer des dégats. En revanche, cela n'arrive pas au cours de la première grossesse mais dans les prochaines ce qui impose de prendre quelques précautions avant la 2e grossesse.
J'espère que c'était clair.

Commentez l'article "LES GROUPES SANGUINS"