La consommation de certains oméga 3 pourrait protéger de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).

Préserver sa vue grâce au DHA

Une étude réalisée par l'équipe du Professeur Eric Souied, chef du service ophtalmologie du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, a mis en évidence une réduction très nette du risque de développement de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge) dans sa forme la plus grave et la plus fréquente (forme dite humide, ou exsudative, ou néovasculaire) suite à l'augmentation du DHA (acide docosahexaénoïque) dans les cellules.

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge) est la cause principale de cécité irréversible dans les pays industrialisés. Elle revêt 2 formes : la forme humide (ou forme exsudative) qui est la plus commune et la plus sévère, et la forme sèche (ou forme atrophique) dont l'évolution est plus lente.

Cette maladie, dont le risque s'accroît avec l'âge, a des causes multiples et variées, parmi lesquelles les habitudes alimentaires, le tabagisme, l'obésité, la transmission génétique.

Le DHA est un acide gras de la famille des oméga 3. Bien que peu présent dans l'organisme, il est indispensable à son bon fonctionnement pour son rôle protecteur des cellules. Il représente la moitié des lipides présents dans la membrane des cellules visuelles de la rétine.

L'équipe du Pr Souied a donc eu l'idée de faire une expérience en double aveugle sur des patients présentant des lésions précoces de la macula (zone de la rétine où l'acuité visuelle est maximale) : chaque jour, pendant 3 ans, un groupe de patients a pris des gélules d'acides gras et l'autre groupe (le groupe témoin) une gélule d'huile d'olive. Bien évidemment, chacun ignorait ce que contenaient les gélules qu'il avalait.

Au terme du test, les résultats sont nets : « les niveaux membranaires en oméga 3 étaient augmentés de 70% dans le groupe DHA, ce qui démontre que le DHA a facilement pénétré les cellules », et les risques de développement d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) ont diminué de 68%.

L'action du DHA sur la DMLA avait été constaté depuis environ 10 ans. Cette étude a permis de démontrer l'intérêt d'une supplémentation.

 

Sources
Etude NAT21 : Le risque de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) réduit de 68% grâce à l’acide docosahéxaéonique (DHA), oméga 3 à longues chaînes.

http://www.creteilophtalmo.fr/wordpress/medias/2013/02/NAT2_Ophthalmology_2013.pdf

Suivant Alerte contre la toxicité de certains cosmétiques

1 commentaire pour "Préserver sa vue grâce au DHA"

Portrait de Marylène66
J'aime 0

Une chose est certaine : les oméga 3 sont unanimement recommandés en tant qu'apport alimentaire bénéfique pour la santé. Beaucoup de marques en vente en grande surface ont même compris l'intérêt de ce créneau, à l'ère du "mieux consommer, mieux vivre". Je pense que les consciences collectives et les avancées de la recherche ont évolué et formé un consensus sur les bienfaits de la nature pour l'homme. Il était temps, parce que durant des décennies, c'était l'homme qui croyait domestiquer la nature, alors qu'il s'avère que c'est le contraire !
Pour la DHA, et bien ce sera vraiment une prouesse qui rendra espoir et une vie sans handicap, j'en suis la première à m'en réjouir. Quel espoir !

Commentez l'article "Préserver sa vue grâce au DHA"