L'été est là, et la chasse aux poils disgracieux est ouverte !
Hommes et femmes sont de plus en plus nombreux à vouloir un corps dépourvu de poils, et l'épilation intégrale est devenue une pratique courante : s'épiler le pubis est, selon les adeptes de cette pratique, non seulement esthétique, mais aussi plus hygiénique.

Nous avons démêlé le faux du vrai et fait le point sur les risques inhérents à "l'épilation intégrale du maillot".

Épilation intégrale du maillot : risques et précautions

 RISQUES

 

Problèmes cutanés et infectieux
L'épilation du pubis peut causer des problèmes cutanés tels qu'une abrasion de la peau ou des poils incarnés, notamment chez les plus jeunes.
La peau est très fine sur cette zone et les poils agissent comme protection contre les frottements et irritations. Sans les poils, ces problèmes peuvent être plus fréquents.
Les irritations, associées à la lumière et à l'environnement humide des organes génitaux, deviennent un lieu propice à la multiplication des bactéries.

 

Maladies transmissibles par voie sanguine
Une plaie, même minime, est une porte ouverte pour les bactéries et les virus, et  si vous laissez des coupures saignantes après un rasage, vous risquez de contracter des maladies transmissibles par le sang telles que :

Ces maladies sont transmissibles par le sang, même sans rapport sexuel.

 

Maladies sexuellement transmissibles
Selon de nombreux médecins, un lien existerait entre l'épilation intégrale et les MST (Maladies Sexuellement Transmissibles).

D'après une étude américaine publiée en décembre dernier dans Sexually transmitted infections, les personnes qui s'épilent intégralement le maillot contracteraient davantage de MST telles que :

Cependant, le lien n'est pas réellement probant car les personnes interviewées n'ont pas été interrogées sur leur mode de vie, leur nombre de partenaires et surtout leur protection durant leurs rapports sexuels.

 

COMMENT ÉVITER CES PROBLÈMES ?

 

Si vous vous rasez vous-même au rasoir, il est important de le désinfecter, ainsi que le pubis, avant et après chaque rasage avec un antiseptique sans alcool pour éviter les picotements.
Privilégiez les rasoirs jetables.

 

Afin d'éviter les poils incarnés qui peuvent s'infecter, il ne faut pas se raser trop souvent : 1 rasage toutes les 2 semaines au maximum.
Entre temps, vous pouvez enlever les poils précoces avec une pince à épiler.

 

Et surtout, plus que jamais, protégez-vous lors des rapports sexuels.

 

Crédit photo : Woman on beach - yellowj - Fotolia.com 

Suivant 7 raisons de bannir les sodas

2 commentaires pour "Épilation intégrale du maillot : risques et précautions "

Portrait de aelstal
J'aime 0

Bonjour, quelques corrections ...
L'épilation du pubis peut causer des problèmes cutanés tels qu'une abrasion de la peau ou des poils incarnés,
-------
Vrai. Mais vous pouvez aussi avoir un poil incarnés à la jambe suite à une épilation.
-------
notamment chez les plus jeunes.
-------
Faux . Pourquoi ? Etude et chiffre ?
-------

La peau est très fine sur cette zone et les poils agissent comme protection contre les frottements et irritations. Sans les poils, ces problèmes peuvent être plus fréquents.
--------
Faux. Sur la zone qui entoure le sexe la peau n'est pas plus fine...
Le fait de porter un string cause des irritations, car il se glisse plus facilement dans les zones sensibles. Mais rien à voir avec l'épilation!
--------

"Les irritations", associées à la lumière et à l'environnement humide des organes génitaux, deviennent un lieu propice à la multiplication des bactéries.
---------
Comme pour les biens poilus ... Pas d'hygiène = gros problème. Sinon c'est faux, je dirais même l'inverse, que cela soit durant les périodes menstruelles ou au quotidien. Sans parler des odeurs que les poils retiennent malgré un soin de nettoyage. C'est plus agréable pour le compagnon !
---------
Pour le deuxième paragraphe

De épilation, on passe au rasage ? Rien à voir

De plus faut vraiment être stupide d'utiliser le rasoir d'un inconnu et avoir du culot ! Pour les vacances c'est bien de le rappeler

-----------------
Pour le troisième paragraphe
Quand une information n'est pas correcte ou et basé sur un genre de favoritisme on ne met pas l'information.

Je cite

Cependant, le lien n'est pas réellement probant car les personnes interviewées n'ont pas été interrogées sur leur mode de vie, leur nombre de partenaires et surtout leur protection durant leurs rapports sexuels.

-----------------------
Pour le quatrième paragraphe , même remarque que pour le deuxième, épilation n'est pas égale au rasoir, rien à voir !

------------

Ce paragraphe en dit long:
je cite :

Afin d'éviter les poils incarnés qui peuvent s'infecter, il ne faut pas se raser trop souvent : 1 rasage toutes les 2 semaines au maximum.
Entre temps, vous pouvez enlever les poils précoces avec une pince à épiler.

Evitez de vous raser! Ayez plus une préférence pour une esthéticienne qui fait le maillot intégrale! La repousse du poils met plus d'un mois et moins de risque désagréable. Evitez aussi les produits chimiques épilatoire !!!
Par contre... Si vous le faites pour la première fois, ça sera un peu douloureux.
---------------
C'est bien de le rappeler

Et surtout, plus que jamais, protégez-vous lors des rapports sexuels.
--------------

Votre article est bizarre, d'un thème vous partez sur un autre qui n'a absolument rien à voir. Mais bon, c'est vous que cela regarde !

Bonne continuation

Portrait de aelstal
J'aime 0

Je rectifie le première remarque , manque l'option modifier,
Le mot 'une abrasion' .
Faux, l'épilation, n'est pas abrasive .

Commentez l'article "Épilation intégrale du maillot : risques et précautions "