L'AVC (accident vasculaire cérébral) est, dans les pays occidentaux, la 1ère cause de handicap acquis, la 2ème cause de démence après la maladie d'Alzheimer, et la 3ème  cause de mortalité. C'est une urgence médicale absolue : savoir en reconnaître les signes permet une prise en charge rapide qui en limite les conséquences.

AVC : savoir reconnaître les signes pour agir vite

L'AVC, qu'est ce que c'est ?
On l'appelait autrefois apoplexie ou attaque cérébrale : l'AVC, accident vasculaire cérébral, résulte de l'obstruction ou de la rupture d'un vaisseau qui transporte le sang dans le cerveau, ce qui entraîne une privation d'oxygène (voir article). Cet arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau entraîne la mort des cellules cérébrales.

Quelles en sont les conséquences ?
L'AVC entraîne souvent des séquelles qui pèsent sur la qualité de vie des patients et qui peuvent être motrices, sensorielles, cognitives (notamment troubles de la mémoire), sensitives et psychologiques (dépression).

L'AVC peut-être fatal : il représente la 1ère cause de mortalité pour les femmes (avant le cancer du sein) et la 3ème pour les hommes (après les cancers « de la plèvre, de la trachée, du larynx ou des poumons » et les cardiopathies ischémiques).
Chaque année, 130000 personnes en sont victimes, et 33000 en meurent.

Comment reconnaître un AVC ?
Les signes sont soudains, et peuvent être isolés ou concomitants :

  • début brutal
  • déformation de la bouche et des traits du visage. Demandez à la personne de sourire, de tirer la langue, de montrer ses dents : l'asymétrie est flagrante.
  • faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe, parfois avec perte de la sensibilité. Tendez les mains, demandez à la personne de serrer vos mains dans les siennes et sentez si la pression est moins forte d'un côté.
  • troubles de la parole : difficulté à parler et à comprendre ce que l’on entend. Faites parler la personne, posez-lui des questions simples (ouvertes, c'est-à-dire auxquelles on ne répond pas simplement par oui ou non).
  • étourdissements, vertiges et pertes d’équilibre
  • engourdissement ou paralysie d’un membre, du visage, d’une partie entière du corps
  • trouble de la vision, le plus souvent d’un œil, parfois des deux
  • violent mal de tête, nausée, vomissement
  • perte de conscience

Si vous êtes témoin d’un de ces 3 signes,
appelez immédiatement le SAMU, faites le 15. 

Pour vous aider, retenez ce moyen mnémotechnique : VITE

V = Visage paralysé

I = Impossible de bouger un membre

T = Trouble de la parole

E = Éviter le pire en composant le 15

 

Sources : 

http://www.inserm.fr
http://www.social-sante.gouv.fr
http://www.sante.gouv.fr
http://www.ameli-sante.fr

 

Suivant Pourquoi les cigarettes parfumées seront bientôt interdites

Aucun commentaire pour "AVC : savoir reconnaître les signes pour agir vite"

Commentez l'article "AVC : savoir reconnaître les signes pour agir vite"