Méduse : que faire en cas de contact ?

Les filaments des méduses sont recouverts d’une très grande quantité de vésicules remplies d’un produit toxique que l’animal projette au moindre contact.
La variété de méduses présente en Méditerranée et dans les mers chaudes, appelée physalie, est celle dont les piqûres sont les plus douloureuses.

 

Degrés de gravité 

LE RISQUE MAJEUR EST L’ENVENIMATION MASSIVE.

 

Signes 

Dès la piqûre :

  • douleur très vive, cuisante
     
  • risque de syncope

Puis :

  • urticaire
     
  • œdème

En cas d’envenimation massive :

  • fièvre
     
  • troubles respiratoires
     
  • troubles neurologiques
     
  • accélération du pouls
     
  • sueurs
     
  • extrémités froides
     
  • anxiété intense

Dans tous les cas :

  • des traces colorées persistent plusieurs semaines sur la peau.

 

Que faire ? 

  • rincer à l’eau de mer
     
  • retirer les filaments avec un gant
     
  • enlever les vésicules venimeuses avec un tissu adhésif
     
  • désinfecter la plaie
     
  • appliquer une crème anti-histaminique ou anesthésiante
     
  • en cas de signe d’envenimation massive, consulter un médecin

 

Crédit photo : Jellyfish drifting background - Gudellaphoto - Fotolia.com

Articles qui pourraient vous interesser

1 commentaire pour "Méduse : que faire en cas de contact ?"

Portrait de TANTRISME44
J'aime 0

en cas de piqûres nombreuses, il y a un risque de choc anaphylactique et il convient de s'injecter de l'Adrénaline (seringue pré-remplie) pour éviter l'oedeme de Quinck. pour une petite piqûre de méduse (juste une brûlure), le fait d'uriner sur la zone permet de soulager (empirisme)

Commentez l'article "Méduse : que faire en cas de contact ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.